"Une mer si froide" de Linda Huber

Genre : Suspense, Thriller

Résumé :
Il aura suffi de quelques minutes d'inattention... en vacances au bord de la mer avec ses parents et son frère, Livvy, trois ans, disparaît. et reste introuvable. La police conclut rapidement à une noyade, pourtant sa mère refuse de se résigner. Mais comment sauver une enfant que tout le monde croit morte ?

Extrait :
"Qui est cette femme ? Pourquoi m'appelle-t-elle Hailey ? Je m'appelle Livvy, j'ai 3 ans."

Mon avis :
Des parents sont en vacances. Sur la plage : le père est avec son fils, Joe, ils cherchent des poissons; Olivia (dite Livvy) la fille de 3 ans, reste avec sa mère. Olivia veut rejoindre son père, la mère accepte. Après tout, son mari n'est pas très loin... Pourtant, elle ne le rejoindra jamais... Après plusieurs semaines de recherches, la police conclut à une noyade. Le corps ne sera jamais retrouvé. La mère persiste encore quelques semaines, puis tente de reprendre une vie normale.
Non loin de là, une petite fille de 5 ans fait sa rentrée des classes. Elle est accompagnée de sa mère, Jennifer, enceinte de jumeaux. Rapidement, la maitresse trouve la petite Hailey assez étrange, tout comme sa relation avec sa mère...

Le livre est composé en plusieurs parties. Il est raconté du point de vue des personnages principaux. C'est un roman angoissant et poignant. On sent le stress monte au fur-et-à-mesure de l'histoire. On s'imagine très bien à la place de Maggie, la maman qui a perdu son enfant : le vide, la culpabilité, etc. C'est très émouvant lorsqu'on est aux côtés de Maggie.
A l'inverse, on a très vite de l'aversion pour Jennifer. Elle semble très froide, sévère; voire même cruelle et méchante avec sa fille. On a beaucoup d'empathie pour la petite Hailey, qui semble vivre un calvaire. C'est bouleversant, on a qu'une envie :  l'aider.

Le récit est fluide et rythmé. L'auteure a su instaurer une atmosphère pesante et oppressante. L'histoire n'en est que plus prenante et addictive.

Une chose m'a dérangée au début de ma lecture (mais ce n'est pas la faute de l'auteure), c'est que j'ai fait le parallèle avec le téléfilm Entre deux mères diffusé début 2017 (avec Odile Vuillemin). Il y a des similitudes, mais l'histoire et le dénouement ne sont finalement pas les mêmes.


Ma note : 4/5

"Une bonne intention" de Solène Bakowski

Genre : Thriller, Suspense

Résumé :
Mati a neuf ans. Elle a perdu sa maman. Son père s'enlise dans le deuil et sa grand-mère s'efforce, à sa manière, de recoller les morceaux. Un soir, la petite ne rentre pas de l'école.
On imagine le pire, évidemment. Comment croire que tout, pourtant, partait d'une bonne intention ?

Extrait :
"Tous passeront à côté du sacrifice de l'un, de la confiance aveugle de l'autre, tourneront le dos à cet amour dingue, car c'est de ça qu'il s'agit, cet amour inconditionnel d'un jeune homme pour une fillette qui écrivait des lettres, cet amour d'une petite fille pour le jeune homme qui savait lui inventer des histoires."

Mon avis :
Ce livre débute par l'enterrement de la mère de Mati, puis quelques chapitres résument la vie après cette perte : le deuil difficile à faire. Le père devient dépressif, la grand-mère est omniprésente pour soutenir la famille. Mati tente de se construire dans cette vie devenue triste, et trouve du réconfort en écrivant à sa mère, qui lui manque cruellement.
En parallèle, nous découvrons Rémi, un jeune homme, qui se mêle petit à petit à la vie de Mati, d'une manière imprévue. Rémi n'est pas comme tout le monde, il est attendrissant et plein de bonne volonté. Il s'attache à Mati, il est prêt à tout pour elle.
Un jour, la petite fille ne rentre pas de l'école. La police est prévenue. Le père est retrouvé à l'hôpital après avoir eu un accident de voiture. Plongé dans le coma, il ne peut pas répondre aux questions que tous se posent : a-t-il un lien avec la disparition de Mati ? Et si c'était Rémi le responsable ?

Durant les deux tiers du livre, l'auteure installe le décor, les personnages : on découvre d'abord la vie de Mati, sa famille, son quotidien jusqu'à sa disparition. On est très touché par cette petite fille triste. Elle semble tellement seule pour affronter la perte de sa mère. L'ambiance chez eux est glauque, on aimerait beaucoup l'aider, surtout face à son père qui perd pied. Ensuite, on découvre le curieux personnage de Rémi, qui a un lien indirect avec la famille, plus particulièrement avec Mati. Il est lui aussi attachant.

Une fois que Mati a disparu, on est encore plus happé par le récit : où est-elle ? Qui s'en est pris à elle ? Est-elle en vie ? Va-t-on la retrouver ? On découvre des secrets, on rassemble les pièces du puzzle. On se questionne.

L'auteur nous offre un thriller au rythme entrainant dans une atmosphère lourde et pesante. La plume est fluide, le livre est bien écrit. Intrigué, on ne le lâchera pas jusqu'à la dernière page. Le dénouement de cette histoire est bien amené : émouvant et surprenant. J'ai adoré !

Ma note : 5/5

"Des forêts et des âmes" d'Elena Piacentini

Genre : Policier, Suspense

Résumé :
Dans le coma, l'agent Aglaé Cimonard, dite Fée en raison de ses superpouvoirs numériques, n'est plus reliée à la vie que par la main et la voix d'Angèle, la grand-mère du commandant Leoni. Retraçant les derniers jours avant l'accident de la plus jeune flic de son équipe, Leoni part dans les Vosges interroger une de ses amies, standardiste dans un centre de soins psy pour adolescents. Le Corse doit trouver le lien entre le destin de son agent et celui de trois jeunes pensionnaires de cette clinique financée par un laboratoire pharmaceutique leader sur le marché des antidépresseurs.
L'épaisse forêt vosgienne étouffe-t-elle seulement le bruit de la folie des hommes ? Ou aussi celui du scandale ? Leoni pourra-t-il porter secours aux âmes qui s'y sont perdues ?

Extrait :
"Elle trouvera bien un moyen de me donner le champ d'action dont j'ai besoin pour aller dans les Vosges.
- Tu comptes y aller seul ?
- Pour l'instant, oui. Je prends un peu d'avance sur la procédure pour tâter le terrain. En éclaireur. Une fois sur place, j'aviserai en fonction de ce que je découvre."

Mon avis :
L'histoire est une enquête policière qui débute à Lille. Une policière, surnommée Fée, est renversée volontairement par une voiture et elle tombe dans le coma. Ses collègues se chargent des investigations pour connaître l'auteur de la tentative d'homicide et son mobile. Ils vont se plonger avec surprise dans la vie de Fée et découvrir qu'elle menait une enquête qui l'a conduite dans les Vosges.
Leoni s'y rend pour retracer le parcours de sa collègue et tenter de comprendre les liens entre l'enquête de Fée, un mystérieux suicide et la disparition de trois adolescents suivis dans un centre de soin Vosgien.

Ce livre démarre sur les chapeaux de roue à Lille, pour ensuite atterrir dans les Vosges, où l'on sent l'atmosphère devenir pesante. Leoni découvre que sa collègue enquêtait sur centre de soin qui se situe au cœur de la forêt Vosgienne. La nature est omniprésente. Si elle est belle et rafraichissante, elle peut aussi devenir hostile. C'est dans cette ambiance que Leoni va retracer le parcours de Fée et reprendre son enquête. Visiblement, elle avait fait des découvertes très intéressantes et compromettantes. Mais certaines personnes ne veulent pas que ces révélations soient dévoilées et ils feront tout pour étouffer l'affaire. Pourtant, Leoni va persister et il reconstitue le puzzle petit à petit. Il veut aller au bout de ses investigations, il le doit à sa collègue. Entre action et énigme, son chemin sera alors semé d'embûches.

L'intrigue est prenante. Un drame fait resurgir le passé de Fée, ainsi que des éléments troublants dans un centre de soins au fond des Vosges. Quel est le lien entre tout cela ? Pourquoi veut-on la peau de Fée ? Captivés, on vit les avancées de l'enquête avec autant d'adrénaline que les policiers.  Le récit est dynamique, les rebondissements ne manquent pas.

J'ai bien aimé la façon dont le livre est écrit : l'auteure prend soin de décrire les personnages, cela nous rend plus proche d'eux, on vit les émotions au travers des lignes. Les lieux, plus particulièrement la forêt Vosgienne, sont aussi détaillés de façon très réalistes. On se représente facilement les changements de temps et l'atmosphère.

La plume est fluide et soignée, le récit est agréable à lire. Ce roman m'a beaucoup plus, c'est un bon policier.

NB : Leoni, l'un des policiers, est un personnage récurrent des livres d'Elena Piacentini : c'est d'ailleurs précisé sur la couverture Une enquête de Pierre Arsène Leoni. N'en ayant lu aucun auparavant, cela ne m'a pas dérangée pour comprendre l'histoire.

Ma note : 4,5/5

"Une cruelle absence" de Jenny Blackhurst

Genre : Thriller, Suspense Drame

Résumé :
Après trois années passées en prison, Susan Webster n'a qu'un souhait : se reconstruire. Nouvelle adresse, nom d'emprunt, n'être qu'une femme anonyme dans un village paisible. Jusqu'à ce matin. Une enveloppe glissée sous sa porte ; à l'intérieur, la photo d'un petit garçon, et un prénom : Dylan. Blague cruelle ? Susan croit devenir folle. Cet enfant ne peut pas être Dylan, son Dylan. Son fils est mort depuis trois ans. Et c'est elle la responsable. Sauf que Susan est incapable de se remémorer le drame. Son ex-mari, la police, tous l'ont désignée comme coupable. Et si on lui avait menti ? Et si Dylan était encore en vie ? Accrochée à cet espoir, Susan se lance dans une dangereuse quête de vérité. Et plonge dans un cauchemar plus effrayant encore.

Extrait : 
"- Tenez, buvez-en un peu, le sucre vous aidera à vous remettre du choc.
- Et le chocolat aussi. [...]
- Où avez-vous entendu ça ? [...]
- Dans Harry Potter. [...]
- Vous êtes prête à repartir avant que ces gens n'appellent la police ?"

Mon avis :
Nous découvrons Susan qui sort de l'hôpital psychiatrique, où elle purgeait sa peine, pour la mort de son fils de 3 mois. C'est une mère infanticide qui a fait la Une des médias et qui a été décriée. Elle s'installe dans un nouveau village, sous une nouvelle identité, pour repartir de zéro. Seule son amie Cassie connaît toute la vérité.
Alors qu'elle pense redémarrer une nouvelle vie, elle découvre une photo, devant sa porte. Sur le cliché, elle découvre un petit garçon qui a l'âge qu'aurait dû avoir son fils. Son prénom y est inscrit. Susan est chamboulée : elle se demande qui lui envoie ça, et pourquoi ? Est-ce simplement quelqu'un qui veut la faire souffrir ? Ou son fils est-il réellement vivant ? Avec l'aide de son amie, et d'un journaliste qu'elle rencontre au même moment, elle enquête pour connaître la vérité.

L'histoire de Susan et ses investigations est très entrainante. Certains chapitres parlent du passé : on y découvre plusieurs adolescents et leur quotidien. On se doute que cela aura un rapport à un moment ou un autre avec l'affaire de Susan, mais le mystère restera entier durant une grande partie du livre. Cela rend le récit encore plus intriguant, car on essaye de comprendre le lien entre les personnages du passé et du présent. Le lecteur est alors plongé dans cette réflexion, mais il ressent aussi les fortes émotions de Susan qui ne sait plus où elle en est.
Une histoire qui semblait banale prend tout à coup des proportions inattendues. On a droit à plusieurs rebondissements jusqu'au dénouement.

Je n'ai pas forcément apprécié le final, l'explication de la disparition de Dylan. Je m'attendais à autre chose. Cependant, l'auteure a très bien entretenir le suspense et le mystère pour nous surprendre. Le livre est prenant, le récit est dynamique, on ne s'ennuie pas.

Ma note : 3,5/5

"Le couple d'à côté" de Shari Lapena

Genre : Thriller, Suspense

Résumé :
La baby-sitter leur a fait faux bond, et alors ? Invités à dîner chez leurs voisins, Anne et Marco décident de ne pas renoncer à leur soirée. Cora, leur bébé de six mois, dort à poings fermés et ils ne sont qu'à quelques mètres. Que peut-il arriver ? Toutes les demi-heures, l'un ou l'autre va vérifier que tout va bien. Pourtant quand à une heure déjà avancée, le couple regagne son domicile, c'est un berceau vide qui les attend. Désespérés mais aussi dépassés, les jeunes parents attirent les soupçons de la police : Anne en dépression depuis son accouchement, Marco au bord de la ruine, les victimes ont soudain des allures de coupables. Dans cette sombre histoire, chacun semble dissimuler derrière une image lisse et parfaite de terribles secrets. L'heure de la révélation a sonné.

Extrait :
"L'inspecteur Rasbach observe le couple avec attention. Un bébé a disparu. Enlevé dans son berceau_ s'il faut en croire les parents, Marco et Anne Conti [...]. La détresse de la mère est indéniable. Ainsi que celle du père, qui a l'air salement secoué. Mais la situation dans son ensemble ne sonne pas tout à fait juste."

Mon avis :
Anne et Marco sont les parents de la jeune Cora, six mois. Ils sont invités à une soirée, dans la maison juste à côté. Leur baby-sitter annule au dernier moment. Les parents décident malgré tout d'aller à leur repas, laissant Cora, seule au lit. A leur retour, elle n'est plus là. La police intervient et l'enquête commence. On suit petit à petit quelques jours d'investigation, les doutes de la police, les angoisses des parents. A la moitié du livre, on a une réponse sur ce qu'il s'est passé dans la soirée, mais cela ne s'arrête pas là, car rien ne se passe comme prévu.

Ce livre est raconté à la troisième personne. Nous arrivons rapidement au drame : la disparition de Cora. Les policiers,  la presse : Anne et Marco sont soupçonnés d'un côté et jugés de l'autre (comment peut-on laisser son bébé seul à la maison ?). On sent que les personnages ne sont pas très clairs, il semble y avoir des secrets, des non-dits. Anne est particulièrement harcelée, car elle est soupçonnée d'avoir tué accidentellement son bébé. Elle est en dépression depuis la naissance de Cora, elle est sensible et fragile. C'est donc une suspecte idéale. Si ce n'était pas si simple ?

A la moitié du livre, nous avons une idée de ce qu'il se passe : un rebondissement inattendu va relancer l'enquête et captiver un peu plus le lecteur. Le mystère reste entier concernant Cora : est-elle encore en vie ? Où est-elle ?
Je n'ai pas eu une grosse surprise en ce qui concerne le dénouement final, je l'avais deviné quelques chapitres plus tôt.

C'est un bon livre, plein de suspense, agréable à lire.


Ma note : 3,5/5