"Une vie après l'autre" de Larème Debbah

Genre : Roman, Drame, Romance

Résumé :
Hélène mène une vie calme, bien rangée entre sa fille Pauline et sa boutique. Un jour, un accident de voiture va bouleverser son quotidien ainsi que sa confiance en elle. Grâce à Damien, le pédiatre de sa fille, elle arrivera à maîtriser sa colère et sa culpabilité qui la poursuivront tout au long du récit.

Extrait :
"Cependant, elle avait un mauvais pressentiment, ce petit quelque chose que personne ne pouvait expliquer et qui pourtant existait depuis des millénaires : l'intuition.
Cette intuition n'indiquait rien de bon, comme un mauvais présage."

Mon avis :
Le livre s'ouvre sur Hélène et sa fille de trois ans, Pauline. Elles partent pour l'école. En route, elles sont victimes d'un accident. Hélène s'en sort bien; Pauline est dans un état critique, dans le coma. Les jours passent, les semaines... Hélène tente de survivre à cette attente. Elle traverse des phases de doutes, de culpabilité, d'espoir, de peurs, ... Jusqu'à l'issue de ce coma... Elle sera épaulée, entre autre, par le gentil pédiatre de sa fille durant toute cette épreuve.

Le thème de l'histoire est une bonne idée de départ, le résumé m'a attiré. Les premières pages sont rythmées, stressantes, et poignantes. On découvre comment une mère célibataire va  continuer son existence avec sa fille plongée dans le coma. On s'identifie en imaginant nos propres réactions : tristesse, colère, dépression, ... Peut-on continuer à vivre comme si de rien n'était ?

Au fil des pages, j'avais une sensation d'essoufflement. Cela trainait un peu en longueur. Si au départ on a de l'empathie pour Hélène, j'ai trouvé que le personnage devient agaçant petit à petit. En revanche, le personnage de Damien est certainement celui que j'ai le plus apprécié. Il est bienveillant et attentionné. Certaines situations sont surprenantes, inattendues.

Je n'ai pas accroché comme je le pensais. Cependant, le livre est bien écrit. Il est facile et agréable à lire.

Ma note : 🌑🌑🌓🌕🌕

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire