"Une bonne âme" d'Audrey Perri

Genre : Roman, Historique, Drame

Résumé :
Londres, 1899.
Florence Jones, jeune mère célibataire, décide de faire adopter sa fille Sélina, faute de pouvoir la garder auprès d'elle. Elle se tourne alors vers Mrs Hewetson, l'une de ces fermières de bébés qui pullulent dans la capitale et qui affirme pouvoir s'occuper de son enfant. Mais Florence ignore encore que cette femme, loin d'être la bonne âme qu'elle prétend être, est déjà impliquée dans la disparition de nombreux enfants...

Extrait :
" - Alors vous confirmez ?
- Je confirme ?
- Que vous faites votre profit sur le dos de ces malheureuses ? Que vous exploitez ces pauvres femmes ?
- Non ! Bien sûr que non ! Je suis une fermière de bébés mais je ne vole pas les enfants aux femmes qui viennent me voir ! Elles me les donnent d'elles-mêmes et ensuite, vont jouer les jeunes filles flouées auprès des hommes tels que vous ! N'avez-vous pas l'impression de vous en prendre à la mauvaise personne ? Ne pensez-vous pas que ce sont justement celles qui vous emploient qui devraient être punies ?
- Et non vous ?
- Je n'ai rien à me reprocher, contrairement à elles. Elles auraient dû savoir se tenir, ce ne sont que des... Des traînées, voilà !"

Mon avis :
Florence Jones est une jeune femme qui travaille en tant que domestique pour une famille aisée. Elle a un fiancé, Louis, qu'elle voit lors de ses jours de repos. Le mariage est encore un projet pour eux, faute de moyens. Celui-ci est pourtant consommé d'avance... Florence se retrouve alors enceinte et seule. Après la naissance de Sélina,  Florence se rend compte qu'elle n'arrivera pas à assumer à long terme cette existence, une mère-célibataire étant très mal vue. Pour le bien de sa fille, elle décide de la faire adopter. Par le biais d'une petite annonce, la voilà mise en relation avec une certaine Ada Hewetson, qui souhaite adopter un enfant. Ada, est une fermière de bébés beaucoup plus intéressée par l'argent que par le bien-être des bébés qui lui sont confiés... Florence acceptera-t-elle de lui confier Sélina ? Ada continuera-t-elle ses sombres activités ?

Ce roman est inspiré d'un fait réel : l'histoire de Florence, Sélina et Ada est authentique (leurs échanges, leurs rencontres, etc.). L'auteur a ensuite imaginé leurs parcours respectifs à travers ce récit. Les faits se déroulent à Londres durant l'époque Victorienne : la condition des femmes est très dure. Elles n'avaient que peu de droits... les mères célibataires encore moins. Il n'y avait aucune solution proposées pour celles-ci. Elles devaient assumer seules : soit elles se débarrassaient du bébé (parfois se suicidaient elles aussi); soit elles le confiaient à des fermières de bébés. Ces personnes étaient des femmes payées par des mères célibataires pour mettre leurs bébés à l'adoption. Cependant, un grand nombre de ces fermières prenaient l'argent et le bébé puis tuaient ce dernier, car il leur apportait trop de contraintes. 

Le récit est raconté à la troisième personne et à tour de rôle, nous suivons Florence et Ada dans leurs vies complètement différentes. On s'attache très vite à Florence qui se retrouve sans aucun soutien, pas même celui de ses proches, puisqu'une mère célibataire est la honte de la famille. La jeune femme, naïve au départ, se forge petit à petit, un caractère fort et fait tout pour s'en sortir. Elle se montre très courageuse, même lorsqu'il s'agit de faire des choix difficiles et éprouvants. 
Ada se révèle être une femme cruelle, froide et tourmentée. A plusieurs reprises, on entrevoit ses agissements ignobles qui nous glace le sang et nous affecte. Pourtant, lorsqu'elle se confie sur son passé douloureux, elle parait presque touchante. Elle reste malgré tout une personne profondément mauvaise. 

Ce roman bouleversant est instructif. On devine à travers les lignes le triste quotidien des femmes de cette époque, mais aussi ceux de ces enfants qui ont été séparés de leurs mères. L'auteure nous procure des sentiments intenses à travers sa plume très soignée. On a l'impression d'être à Londres et de plonger dans la misère d'un autre temps. La lecture est poignante et prenante; mais aussi plaisante par son écriture fluide et poétique.

Ma note : 5/5



"Le silence des aveux" d'Amélie De Lima

Genre : Thriller, Suspense

Résumé :
Lille, novembre 2010, le corps sans vie d’une adolescente est retrouvé près de la Deûle enneigée, dans d’étranges conditions. Cheveux scalpés, habillée mais sans sous-vêtements, un billet de vingt euros dans la main, tout prête à croire qu’il s’agit d’un crime sexuel. Véronique De Smet, commissaire chargée de l’affaire semble piétiner, les meurtres s’enchainent et l’enquête est au plus bas.
Pourtant, un revirement de situation permettra à Véronique de mettre la main sur le présumé meurtrier, un trentenaire qui semble être le coupable idéal. Mais, l’est-il vraiment ?
Aidée de l’inspecteur Bernier, Véronique réalisera un travail de fond, sur l’enquête et sur elle-même, pour démêler cette affaire, où rien ne semble être ce qu’il parait...

Extrait :
"J’avance encore un pas, les deux mains tendues et grandes ouvertes vers sa nuque dénudée. Le contact de sa peau contre mes gants fins en latex m’électrise. Je serre. Je serre fort, encore plus fort. Elle n’a pas le temps de réagir, elle essaye bien de se débattre, tente de se retourner, de prendre le dessus sur moi, de me donner un coup de pied ou peut-être deux, mais en vain, elle ne peut rien contre moi.
[...]
Elle glisse sur le sol comme un pantin désarticulé, sans bruit, sans vie.
Puis plus rien. Le silence. La délivrance."

Mon avis :
Le roman s'ouvre sur la découverte d'un corps, une jeune fille assassinée. Véronique est chargée de l'enquête avec son collègue Bernier. Dans le même temps, nous faisons connaissance d'autres personnages, notamment Elise, une psychologue et amie de Véronique, qui lui donne parfois un avis sur ses enquêtes (profil des criminels); mais aussi de Benjamin, le nouveau patient d'Elise, ainsi que de l'ex petit-ami de celle-ci, Mathias.
L'histoire se compose ensuite en quatre parties. Nous faisons plus ample connaissance avec Elise et son passé; Benjamin et sa pathologie; Véronique et ses blessures; avec comme fil rouge cette mystérieuse enquête. Lorsqu'ils arrêtent un suspect potentiel, l'affaire semble enfin résolue...

La narration se fait à la troisième personne, ce qui nous permet d'apprécier le point de vue de tout le monde, parfois même celui des victimes dans leurs derniers instants.
L'auteure nous décrit de façon soignée ses personnages principaux et leurs vies. On découvre ainsi des personnes émouvantes du fait de leurs passés difficiles. Ils sont tous touchants à un moment donné, on a de l'empathie avec chacun. Cela rend le récit très intriguant : on est fasciné par les protagonistes et leurs secrets dévoilés subtilement par l'auteure. Nous essayons également de progresser dans l'enquête avec Véronique. Le fait que l'enquête n'est pas toujours au premier plan m'a plu, cela sort de l'ordinaire. 

L'atmosphère du livre est assez sombre, angoissante. C'est un thriller psychologique palpitant qui nous entraine en profondeur dans les esprits torturés des personnages. Le suspense et les rebondissements sont présents jusqu'à la fin. Le dénouement de l'affaire est surprenant et bien amené.  On est tout de suite captivé par ce livre qu'on a du mal à lâcher. La plume est fluide, le récit rythmé et agréable à lire.

Ma note : 4,5/5

"Une coccinelle dans le coeur" d'Angie Le Gac

Genre : Roman, Drame, Romance

Résumé :
Elena est jeune. Elena est belle. Elena est malade. Parfois, elle a envie de mourir… Mais la plupart du temps elle veut vivre haut et fort, de plus en plus vite, comme sur un immense manège de fête foraine. Entre ses séjours en clinique et sa vie professionnelle, elle essaie de se construire jour après jour et de trouver sa propre voie vers le bonheur.
Aidée de Simon, son homme-talisman, elle tutoie les anges. Mais la vie en a décidé autrement. Il lui faudra énormément de courage pour surmonter les épreuves qui émaillent son parcours et retrouver peut-être le chemin de la félicité.

Extrait :
"La première fois qu’elle le voit, Elena le prend pour un visiteur et elle regrette aussitôt qu’il ne soit pas venu la voir. Elle se dit que ce serait bien d’avoir quelqu’un comme lui dans sa vie, une personne avec un visage doux, un regard bienveillant. En plus, il est beau gosse, grand et bien bâti, des cheveux bruns portés à hauteur des épaules, des vêtements de marque, qui dénotent avec la tenue en vogue à la clinique : le jogging défraîchi.
Elle le croise seulement, avec un petit pincement au cœur. Elle aurait bien aimé... Oui vraiment. Mais elle ne le verra certainement jamais plus."

Mon avis :
Elena est une jeune mannequin de 25 ans lorsqu'elle est touchée par une maladie. A la suite d'un premier séjour dans une clinique, elle décide de changer de métier et de reprendre sa vie en main. On la suit durant plusieurs années où elle se découvre de nouvelles passions, fait des rencontres... Jusqu'à ce que la maladie la rattrape, encore une fois, et tout s'écroule autour d'elle... Elle doit repartir de zéro, se reconstruire à nouveau... Les années passent, le chemin d'Elena est semé d'embûches. Où la vie l'amènera-t-elle ? Que lui réserve l'avenir ?

On découvre une jeune femme touchante, entourée de sa mère, Anna, ainsi que de ses deux amis Julie et Eric; puis d'un amoureux nommé Simon. Les personnages sont tous relativement sympathiques, mais c'est Elena qui reste au cœur de l'intrigue. Elle doit affronter des épreuves difficiles, autant liées à sa maladie qu'à son quotidien, les deux étant liés la plupart du temps. Elena évolue et grandi sous notre regard durant cette émouvante histoire. La jeune mannequin insouciante laisse place à une femme forte et courageuse. On s'attache beaucoup à elle, on a l'impression de vivre tout cela avec elle en passant par des émotions opposées : de la joie à la tristesse, de la fierté à la déception, de l'inquiétude à la sérénité...

J'ai été particulièrement touchée par un passage du livre qui parle des placements d'enfants en Angleterre. Pas de spoil, il faudra lire pour savoir. Simplement, j'ignorais les méthodes des services sociaux de ce pays, c'est bouleversant.

L'auteure a su écrire un très joli roman qui mêle l'amour, le drame, mais aussi le mystère. Il y a des rebondissements et des situations inattendues. On est captivé et ému par le récit dont la plume est fluide et poétique. J'ai adoré ce livre !

Ma note : 5/5


"Now Well" de Ludivine Delaune

Genre : Roman, Romance, Feel-good

Résumé :
Et si vous passiez les fêtes de fin d'année entre amis ? Un chalet à la montagne, huit amis, deux semaines de vacances, du ski et de la magie ! Cela semblait une excellente idée pour Louise, maman célibataire, et ses voisins. Mais la vie réserve bien des surprises... !
Entrez dans la bande et découvrez une amitié haute en couleurs dans un cadre idyllique. Entre révélations et éclats de rire, coups de gueule et coups de cœur, Now Well vous promet de passer des fêtes sous le signe de l'émotion et de l'amour !

Extrait :
"- Ne dis pas de bêtises aussi grosses que toi voyons !
- Tu insinues par-là que je suis énorme !?
- Non, juste ta bêtise.
- J'aurais préféré que ce soit ton pénis qui soit plus gros..."

Mon avis :
Louise est fraichement divorcée et mère de deux filles. Elle vit difficilement son nouveau statut. Les premières fêtes de Noël sans son ex-mari approchent, mais elle ne sera pas seule. En effet, avec ses voisins et amis, ils organisent un séjour à la montagne : un chalet, du ski, des raclettes...
Ainsi, Louise part avec ses sept amis, ainsi que tous les enfants. Une belle brochette de bonne humeur pour passer des vacances inoubliables. Et elles le seront ! Mais pas comme Louise imaginait... Bien-sûr, ils passeront tous du bon temps entre les repas, les soirées, le ski,... mais d'autres surprises vont s'inviter au programme... Des révélations inattendues, des rebondissements surprenants... Connaît-on vraiment ses amis ? Comment se passeront ces vacances ? La magie de Noël sera-t-elle au rendez-vous ?

Louise est le personnage central et raconte l'histoire. On découvre une femme perdue suite à son divorce, qui vit de regrets et de blessures. Son entourage l'aide à reprendre le dessus. Elle habite avec ses deux filles. Elle côtoie ses voisins depuis plusieurs années et ils sont devenus amis. Il y a Kelly & Maggie, Marc, Nathalie & Fred (et leur fils), Nadège & Nico (et leurs deux filles). On apprend à les connaître petit à petit. Ils se révèlent tous attachants et sensibles. On s'identifie facilement aux personnages, à un moment ou un autre, à travers leur vécu, leurs joies ou leurs peines.
Ce séjour à la montagne devait être de simples vacances, mais au fil des heures, des jours et des rapprochements, les uns et les autres finissent par se faire des confidences. Certains dévoilent des choses que tous ignoraient d'eux. Louise aura également son lot de surprises. On la verra évoluer durant le séjour et elle n'en sera que plus touchante.

C'est un livre très agréable à lire. Le récit est fluide, facile à lire et bien écrit.
Now Well est parfait pour passer un moment de détente : humour, amour, situations inattendues... Tout pour plaire ! On a l'impression d'intégrer une bande d'amis et d'en faire parti tout au long du livre... C'est donc avec regrets que l'on doit tourner la dernière page.

Ma note : 4,5/5



"Les assistantes" de Camille Perri

Genre : Roman, Humoristique

Résumé :
Elle, c'est Tina, l'assistante idéale. Zélée et discrète. Lui, c'est le boss. Il est puissant et charismatique, profitant sans scrupule du système. Un beau jour, Tina ouvre les yeux et comprend que respecter les règles ne la mènera pas bien loin. Tina Fontana, trente-deux ans, est l'assistante du très influent Robert Barlow, PDG de Titan Corp. Discrète, efficace et futée, elle est très appréciée de son célèbre patron. Mais après six années à prendre des rendez-vous et à servir des verres de vin qui valent dix fois son loyer, tout le glamour qui auréolait son travail s'est évanoui, contrairement à la charge de son prêt étudiant qui, elle, va crescendo. Mais voici qu'une erreur comptable offre à Tina l'occasion de se libérer de sa dette. Elle a toujours respecté les règles, mais là sa vie pourrait changer radicalement... Et si c'était son tour de devenir riche ?

Extrait :
"Je devais déchirer ce maudit chèque ! D'accord, très bien. Je vais le faire.
De retour en sécurité dans ma chambre, stores fermés, chèque en main, j'étais prête à mettre un terme à cette histoire une bonne fois pour toutes. Mais peut-être pouvais-je, juste comme ça, le prendre d'abord en photo. [...] 
Je me souviens alors d'une application sur mon téléphone, qui permettait de photographier un chèque qui aussitôt - pffuit - serait crédié sur mon compte bancaire.
Maudite technologie."

Mon avis :
Etats-Unis. Depuis six ans,Tina est l'assistante d'un géant des médias, Robert. Un jour, elle doit avancer un billet d'avion à son patron, coquette somme de quasi 20 000 euros. Conformément à la procédure, elle rempli une fiche de frais afin que l'entreprise la rembourse. Dans l'intervalle, l'aéroport lui recrédite la somme et elle perçoit tout de même son chèque de remboursement. Un dilemme se présente à elle : encaisser ou non le chèque ? Il représente le crédit étudiant qu'elle paye encore. Tina choisi  finalement l'illégalité et se dit qu'elle pourra toujours jouer la naïve si le patron découvre le pot aux roses.
Mais voilà, l'assistante des frais professionnels, Emily, a compris ce qu'elle a fait. Plutôt que de la dénoncer, elle lui demande de s'arranger pour lui rembourser à elle aussi, son prêt étudiant. Tina se voit alors embarquer dans un détournement d'argent. Mais elle n'est pas encore au bout de ses peines... D'autres assistantes endettées ont aussi envie de profiter de leur petite combine... Pourra-t-elle continuer longtemps à jouer à ce jeu sans se faire attraper ? Jusqu'où ira cette histoire ?

Tina raconte cette histoire, elle est le personnage principal mais elle est décevante. En effet, on ressent quelqu'un d'assez effacé, presque invisible. Elle manque de caractère, elle ne marque pas les esprits. On la suit dans son histoire de détournement d'argent avec ses amies assistantes, mais aussi dans sa nouvelle histoire d'amour avec Kevin le beau gosse. Tina évolue peu au fil de l'histoire : elle reste quelqu'un qui n'est pas sûre d'elle. Elle essaye de faire quelques actions fortes, mais semble les regretter aussitôt. Elle a un sentiment de culpabilité en permanence car elle subit la situation : elle ne voulait pas en arriver à des proportions si énormes. Elle se laisse porter par les autres assistantes la plupart du temps.
Ces dernières sont Emily : la blonde passionnée de mode sans cervelle; Lily : la nana obnubilée par sa ligne ne mangeant que Weight Watchers ; et Wendi : la geek de service. Soit pas mal de clichés.

J'ai trouvé ce livre assez fade, pas captivant; il n'y a pas l'humour que j'avais espéré. Même si c'est bien écrit, cela manque de rythme et de dynamisme. Pourtant, l'histoire de départ est plutôt intéressante, mais cela prend des tournures inattendues, un peu exagérées à mon avis. J'ai été déçue, je ne trouve pas l'histoire aboutie, elle aurait pu être beaucoup mieux.

Ma note : 2/5

"Mon plus beau Noël" de Yan Robel

Genre : Nouvelle

Résumé :
"Ne pas oublier."
Cette phrase tourne dans ma tête comme un refrain quand je me souviens des horreurs de la guerre. Tant d'hommes sont morts pour notre liberté, laissant derrière eux bon nombre d'épouses et de mères éplorées... Personne ne peut rester insensible aux sacrifices de ces héros anonymes.
Mon histoire vogue parmi les autres, mais je tenais à vous faire partager ces lettres que j'ai retrouvées.
La détresse et l'amour. Les deux sentiments qui guidaient la plume de ce jeune Américain. Un soldat bien plus proche de moi que je ne l'aurais cru...

Extrait :
"Flandres, le 24 décembre 1944
[...]
Je suppose que le facteur va me maudire en voyant la tonne de missives qu'il devra acheminer. Puisque ma voix ne peut t'atteindre, c'est ma fidèle main droite qui se plie au labeur du courrier.
En échange, je ne me révélerai pas compliqué. Mon plus beau Noël serait que l'on m'apporte une lettre de mon étrangère en habit bleu...
A toi, pour toujours et à jamais,
Adam"

Mon avis :
Décembre 1968, William, un jeune homme de 23 ans passe chez sa mère Odile, pour lui installer son sapin de Noël. En allant chercher les décorations dans le grenier, William tombe sur de vieilles lettres qu'il emporte sans avertir sa mère. Il ne sait pas encore qu'il va être bouleversé par cette trouvaille.

Cette histoire prenante est racontée à la première personne, par William. Fils attentionné, il se montre présent pour sa mère.
Une partie de la nouvelle est consacrée aux lettres que William a subtilisées. On découvre alors les échanges entre une femme et un soldat durant la fin de la seconde Guerre Mondiale. Le soldat relate son quotidien infâme, où il côtoie la mort et la tristesse, se languissant de retrouver son aimée. On ne peut qu'être touché et ému par cet homme et son histoire. Il est très attachant.

C'est une belle histoire, que l'on regrette si courte, mais intense. Elle est, malheureusement, criante de vérité. La plume est soignée rendant la lecture très agréable.

Au dessus de certains chapitres, qui correspondent à des lettres, l'auteur a mentionné une playlist à jouer, ce que j'ai fait. La lecture s'est avérée encore plus poignante.

Ma note : 4,5/5

"Journal personnel et intime d'une nouvelle zingara" d'Isabelle Morot-Sir

Genre : Roman, Romance

Résumé :
Max a 18 ans, et que fait-on lorsqu'on a comme seule famille un chien baveux, un cheval noir et une roulotte répondant au nom de Sarah ? On part pour Moscou visiter le Mausolée de Lénine pardi ! Débuté comme une boutade, son utopique voyage prendra peu à peu, et au fil des rencontre l'allure d'une épopée. D'écolos allumé aux cavaliers de jumping ambitieux, c'est tout un monde qui sous le pas lent de ses compagnons, va s'ouvrir devant la jeune fille. Des marais de Camargue aux plaines infinies de l'Est, c'est près de 4000 km qui la séparent de son but. Parviendra-t-elle au bout de cette quête commencée dans une simple bravade ?

Extrait :
"- Afin de satisfaire votre dévorante curiosité sachez que mon cheval, mon chien et moi irons à Moscou ! [...]
- Et que vas-tu y faire à Moscou ?
Je relevais la tête et soutins sans faiblir son regard :
- J'irais visiter le tombeau de Lénine afin de lui rendre hommage. Certains partent à la Mecque sur la tombe de Mahomet, moi j'irais voir Lénine. Voilà !"

Mon avis :
Max vient d'avoir 18 ans, elle est passionnée de chevaux. Elle n'a plus sa mère depuis longtemps; son père vient de mourir. Celui-ci travaillait dans le monde équestre. Max n'a désormais plus de famille en dehors de son cheval Goliath et son chien Vlad. Elle décide de partir sur les routes, à la recherche d'aventures, en vivant de petits boulots au gré de son chemin. Lors de son premier arrêt, elle va récupérer une roulotte qu'elle remettra en état avec l'aide des personnes qui l'hébergent. Une fois cela terminé, elle repart sur les routes, avec pour but d'aller à Moscou. Elle fera plusieurs haltes encore, et rencontrera de nombreuses personnes qui l'aideront dans son périple. Max pourra-t-elle se rendre comme prévu à Moscou ?

C'est une jolie histoire d'une jeune femme qui se cherche et qui a envie de liberté. Son épopée sera saupoudrée d'humour et de romance. On voit Max évoluer au fil de l'histoire : trois ans s'écouleront entre le début et la fin du livre. Elle s'affirme, s'impose. Elle ne se laisse pas marcher sur les pieds. Elle décide de mener sa vie comme elle l'entend.
Elle apprendra aussi beaucoup de choses grâce à ses divers emplois. En effet, Max vivra de petits boulots, tous en lien avec l'univers du cheval : elle sera groom, s'occupera des écuries, accompagnera à des compétitions, etc. Cela lui permettra d'acquérir de l'expérience et de développer ses compétences.

On prend plaisir à accompagner Max durant son road-trip, elle est attachante et courageuse. Contrairement à elle, le cheval n'est pas trop ma passion. Les passages qui racontent les compétitions, les entrainements n'ont pas été ceux que je préfère; mais ils ne sont pas nombreux. Je retiens surtout le voyage et les rencontres que Max a fait.

Le livre est raconté à la première personne. L'écriture est fluide et le récit bien écrit. Malgré le titre, il n'est cependant pas tourné sous forme de journal. C'est d'ailleurs une chose qui m'a dérangée. J'aurais aimé que ce soit plus structuré, avoir des chapitres avec des dates, comme un journal intime. Sans parties, on a un texte continu. Personnellement, je trouve que c'est moins agréable à lire.

Ma note : 3,5/5

Service Presse

"Timothy Blake : la mort en héritage" de Bridget Page

Genre : Thriller, Suspense, Policier

Résumé :
Gildas Gabin, est un flic expert en criminologie, spécialisé dans les tueurs en série. Ses connaissances, conjuguées à des capacités sensorielles hors norme, lui ont permis de se bâtir une réputation qui dépasse largement l'hexagone. C’est dans ce cadre qu'il débarque à La Rochelle, une ville reliée au pire de ses souvenirs et au plus cuisant de ses échecs.
Timothy Blake tient de son père un lourd héritage qu’il s’efforce de perpétuer, y travaillant sans relâche depuis bientôt dix ans. Désormais, il se sent prêt à voler de ses propres ailes, à se dédouaner des consignes paternelles, à surfer sur les vagues de la décadence, à repousser les limites de la cruauté, mais aussi celles de sa propre jubilation. Il nous entraîne au cœur de sa sordide passion.
Gildas Gabin s’efforce de débusquer l’« artiste » et de stopper l’hémorragie mais, privé de ses aptitudes si particulières et hanté par un spectre qui obscurcit son jugement, il lui faudra résoudre l’énigme de son passé pour mettre le point final à la série sanglante qui terrorise la Ville Blanche.
Entre haine et fascination, les deux hommes se lancent dans une course-poursuite qui les mènera au plus intime secret de l’autre, les faisant basculer dans un affrontement dont la mort pourrait s’avérer l’ultime issue.

Extrait :
"Julie dort à poings fermés. [...] Elle ignore ce qui l'attend. La peur n'a pas encore déformé ses traits. Dans moins d'une heure, lorsque je commencerai les préparatifs, la belle hurlera. Non pas que je veuille lui infliger de douleur ; ce n'est pas mon but ultime. Ce que j'aime par-dessus tout, c'est la terreur, la panique, ces pensées qui défilent dans leurs prunelles quand elles tentent de comprendre où je veux en venir."

Mon avis :
Timothy Blake est un jeune infirmier anesthésiste, marié qui vit à La Rochelle. Sa passion est d'enlever des jeunes femmes pour en faire, ce qu'il pense être, des œuvres d'arts. Il tient ce hobby de son père qui faisait la même chose. A la mort de celui-ci, Timothy a décidé de reprendre le flambeau pour devenir, à son tour, un artiste.
Gildas Gabin est un policier, marié et père de deux enfants. Il est envoyé à La Rochelle pour résoudre les crimes perpétrés  par le "Charpentier Naval". Gildas est très réputé dans son domaine car c'est un profileur aux capacités d'intuitions très développées. Cette ville lui rappelle pourtant de mauvais souvenirs, une affaire importante non élucidée.
Cependant, il va tout tenter pour stopper ce tueur; tandis que Timothy va tout faire pour poursuivre sa passion. Comment se finira ce jeu du chat et de la souris ?

Ce thriller haletant est un coup de cœur ! Nous suivons avec intérêt le périple de Timothy et l'enquête de Gildas, grâce à un récit à deux voix. Nous avons en effet le point de vue des deux personnages principaux, ce qui est très intéressant : d'un côté le héros, de l'autre l'anti-héros.
Personnellement, cela m'a plu  de voir l'évolution du tueur : comprendre sa logique, découvrir ses émotions, ses pensées. Ce n'est pas habituel de connaître dès le départ l'auteur des crimes, ni d'être à ses côtés quand il exécute ses méfaits. Ses pratiques angoissantes sont écœurantes. On frissonne lorsqu'on lit les chapitres le concernant.

En parallèle, Gildas tente de comprendre ce serial-killer et on a envie de lui souffler les informations que nous connaissons déjà, pour épargner une victime supplémentaire. On le soutient par la pensée "Allez Gildas, fonce ! Tu as raison !"...
Il y a de nombreux rebondissements, parfois surprenants. Nous sommes tenus en haleine jusqu'aux dernières pages. On ne se lasse à aucun moment, c'est difficile de reposer le livre. Bien construit, il est écrit d'une façon très fluide et rythmée.

Il  m'a fait penser à plusieurs films, car ils ont des points communs (atmosphère sombre, angoisse, stress, ...) : Seven, Bone Collector et Le silence des agneaux. Si vous les avez appréciés, vous aimerez forcément ce roman noir ! Il ferait d'ailleurs un excellent film.

Ma note : 5/5



"Un jour, j'ai changé de parfum" de Lena Walker

Genre : Roman, Feel-Good

Résumé :
À 49 ans, la très ambitieuse Élisabeth de La Tour du Roc dirige d'une main de fer la communication de Smart Cosmetics. Manager intraitable et fashionista avertie, elle investit toute son énergie dans son travail. Le jour où elle est brutalement virée, c’est tout son monde qui s’écroule. Dans le même temps, Daphné, son assistante et Amandine, la stagiaire, sont également licenciées. Choquées, déprimées, les trois femmes décident de partir ensemble. Et si elles allaient fêter leur chômage en Crète  ?
Sous le soleil, Élisabeth réalise que toutes les années passées dans un tourbillon de paillettes et de glamour ne lui ont pas apporté le bonheur, le vrai. Et que, parfois, il suffit d’un peu d’amitié et de quelques catastrophes sur une île paradisiaque pour se rappeler que l'essentiel c’est de se laisser guider par les hasards de la vie…

Extrait :
"- Amandine, t'as quel âge ? T'es pas si jeune que ça, si ? Ou c'est moi qui suis vieille ? Bref, dans Seul au Monde, Tom Hanks se retrouve abandonné sur une île, justement, et il y a une scène mythique à la fin, avec Wilson, son ballon.
- Wilson est un ballon ?
- Oui, et c'est son ami, enfin d'un point de vue métaphorique. C'est lui qui l'a maintenu en vie. Tom Hanks allait devenir fou tout seul et il s'est mis à s'attacher et à parler à ce ballon. Je pense qu'Elisabeth fait une dépression et nous devons la sortir de là. Elle a besoin d'un Wilson.
- Tu veux lui offrir un ballon ?"

Mon avis :
Dans ce livre, nous faisons la connaissance de trois femmes qui sont liées par le travail : Elisabeth, la directrice de la communication; Daphnée, son assistante et Amandine leur stagiaire. Elles sont toutes les trois différentes, et pourtant, elles vont finir par se lier d'amitié suite à leurs licenciements inattendus.
L'histoire commence alors qu'Elisabeth, Daphnée et Amandine sont toujours dans leur société de cosmétique. On découvre leurs dernières semaines de travail. Cela m'a fait penser au film Le Diable s'habille en Prada. Elisabeth est la responsable froide et intransigeante; Daphnée et Amandine, ses loyales faire-valoir.
Puis, le drame arrive : elles quittent la société. C'est un choc pour toutes les trois. Bouleversées, elles restent finalement en contact. Nous les suivons dans leur nouvelle vie : elles se questionnent sur leurs avenirs, se demandent si elles ont fait les bons choix... Ainsi, on va suivre leurs péripéties, souvent amusantes, durant plusieurs mois. Cela ne sera pas de tout repos, à commencer par leur week-end en Crète...

Le récit est raconté à la première personne, tour à tour par les trois héroïnes de ce roman. C'est très agréable d'avoir le point de vue des trois personnages, car on a le ressenti de chacune, leurs émotions; on peut les découvrir dans leur intimité indépendamment les unes des autres.

L'histoire est bien écrite, c'est rythmé, fluide et plaisant à lire. Ce livre est un feel-good captivant qui se dévore. On se laisse surprendre dans le dernier quart du livre, car l'auteur amène des rebondissements que l'on ne soupçonnaient pas. C'est un peu la cerise sur le gâteau ! J'ai adoré !

Ma note : 5/5