"La disparue de la cabine n°10" de Ruth Ware

Genre : Thriller, Policier, Suspense

Résumé :
Une semaine à bord d'un yacht luxueux, à sillonner les eaux du Grand Nord avec seulement une poignée de passagers. Pour Laura Blacklock, journaliste pour un magazine de voyage, difficile de rêver d'une meilleure occasion de s'éloigner au plus vite de la capitale anglaise. D'ailleurs, le départ tient toutes ses promesses : le ciel est clair, la mer est calme et les invités très sélects de l'Aurora rivalisent de jovialité. Le champagne coule à flot, les conversations ne manquent pas de piquant et la cabine est un véritable paradis sur l'eau.
Mais dès le premier soir, le vent tourne. Laura, réveillée en pleine nuit, voit la passagère de la cabine adjacente être passée par-dessus bord. Le problème ? Aucun voyageur, aucun membre de l'équipage ne manque à l'appel. L'Aurora poursuit sa route comme si de rien n'était. Le drame ? Laura sait qu'elle ne s'est pas trompée. Ce qui fait d'elle l'unique témoin d'un meurtre, dont l'auteur se trouve toujours à bord...

Extrait :
"C'était la porte de la véranda de la cabine voisine qui s'ouvrait doucement.
J'ai retenu mon souffle, tendu l'oreille.
Et il y a eu un plouf.
Pas un petit plouf.
Non, un énorme plouf.
Le genre de plouf que fait un corps quand il tombe à l'eau."

Mon avis :
Laura est une journaliste d'une trentaine d'année. Elle doit embarquer sur un bateau de croisière de luxe pour faire un reportage durant le voyage inaugural. L'Aurora est composé de dix cabines somptueuses, soit un nombre de passagers limités - une quinzaine environ. Parmi eux, Laura retrouvera Ben, un ex petit-ami. Des hommes d'affaires les côtoieront, ainsi que les propriétaires du bateau, Richard et Anne Bullmer.
La première nuit, Laura est réveillée par un bruit inhabituel. En allant sur sa terrasse, elle voit des traces de sang sur celle de la cabine voisine. Persuadée qu'il y a eu un meurtre, elle alerte l'agent de sécurité, qui a du mal à la croire. En effet, il lui apprend que la cabine la n°10 est vide puisqu'il y a eu une annulation. Laura soutient sa version, d'autant qu'elle a vu une jeune femme dans la journée dans cette cabine. Cependant, elle voit de ses propres yeux que la cabine n°10 est vide... De plus, aucun passager ne manque à l'appel. A-t-elle rêvé ce bruit ? Est-ce qu'elle perd la tête ? A-t-elle raison ? Si oui, serait-elle désormais en danger ?

L'intrigue est assez angoissante. En effet, elle se passe à huis-clos, sur un bateau en pleine mer. On s'y croirait et on se sent vite étouffé par le lieu exigu, le mouvement de la mer. L'ambiance est assez lourde et tendue. Les soupçons se posent sur tout le monde : passagers, équipage... Comme Laura, on ressent des doutes et des craintes.
Le récit est composé en plusieurs parties racontées par Laura. A la fin de chaque partie, on a des échanges SMS/mails, ou des articles de presse qui se déroulent en aval du récit de Laura : on découvre rapidement que sa disparition va être signalée. Cela apporte encore plus d'intérêt à la narration de l'héroïne, car on veut savoir ce qui va lui arriver et comment va se finir l'histoire.

Laura est une femme attachante qui a vécu un cambriolage juste avant sa croisière; elle apprécie particulièrement les soirées arrosées et vit sous anxiolytiques depuis plusieurs années. Tout cela aurait de quoi décrédibiliser son témoignage et remettre en cause ses soupçons. Pourtant, Laura est très convaincante et le fait que le récit soit raconté à la première personne nous met complètement à sa place. Laura m'a beaucoup fait penser au personnage de Rachel dans La fille du train. J'avais eu le même sentiment en lisant ce livre : on y découvre une personne tourmentée et ignorée du fait de ses excès, on la prend même pour une folle. Même si Laura n'est pas aussi dévastée, elle a des points communs avec Rachel.
Parmi les autres personnages, on trouve Judah, le petit ami de Laura, peu présent du fait de son travail, mais qui apporte du soutien à son amie. Puis, on découvrira tous les passagers de l'Aurora au fur-et-à-mesure de l'histoire. Ben sera un allié dans son enquête.

En ce qui concerne le dénouement, je l'avais supposé assez rapidement dans la lecture. Cela ne m'a pas gâché le plaisir de lire, mais je n'ai pas été surprise de la fin.
Le livre est palpitant et agréable : le récit est bien rythmé et fluide.

Ma note : 🌑🌑🌑🌑🌕

2 commentaires:

  1. Réponses
    1. Oui il est bien, j'ai bien aimé l'ambiance huis-clos du bateau, un peu oppressant...
      @Leslecturesdangelique

      Supprimer