"Voix nocturnes" d'Amélie De Lima

Genre : Nouvelle, Thriller

Résumé
Mai 2005, deux corps enlacés dans une mare de sang, sont retrouvés dans la cuisine d’un appartement HLM de Roubaix, où vivent Cathy, une femme divorcée depuis 17 ans et son fils Laurent. D’apparence heureuse et épanouie, Cathy garde un lourd secret qui la ronge de l’intérieur. Quand vient la nuit, de vieux démons apparaissent et l’empêchent de dormir. Enfermée à double tour dans sa chambre, elle prie pour ne pas être en proie à ses pires cauchemars. Pourtant, une nuit de printemps, tout ce qu’elle redoutait, finit par se réaliser… Qu’a-t-il bien pu se passer derrière les murs de cet appartement ?

Extrait :
"Derrière la porte vitrée entrebâillée décorée par des coquelicots en relief incrustés, deux corps enlacés, à même le sol.
Enveloppés par une mare de sang, ils semblaient dormir paisiblement."

Mon avis :
Catherine, la cinquante, et son fils Laurent, 31 ans, vivent dans un appartement HLM dans le Nord de la France. Une famille qui semble sans histoire. Pourtant, un matin du mois de mai 2005, la police les retrouve au sol dans une mare de sang. Sont-ils en vie ? Que s'est-il passé ?

Dans ce thriller, on retrouve le personnage de Véronique De Smet, la policière du premier livre d'Amélie de Lima (Le silence des aveux). L'enquête est racontée de manière originale puisque la présence des policiers est assez effacée; on les rencontre uniquement durant le prologue et l'épilogue. Le reste du récit concernent des  flash-back de Catherine, mais aussi des dépositions de plusieurs témoins.

Lors des flash-back, nous découvrons donc l'histoire de Catherine, une femme célibataire : le père de Laurent les a quitté il y a presque vingt ans. Catherine a une routine bien rôdée : elle a ses rituels. Elle travaille dans un musée à temps partiel et dévoue le reste de sa journée à son fils. Elle ne vit que pour son devoir de mère, d'autant que Laurent est un peu différent et drogué de surcroît.
Les dépositions des témoins sont en réalité les extraits de leurs interrogatoires. Ainsi, Marie la coiffeuse, Micheline la voisine, Christine la collègue, Sami l'ex conjoint, etc. racontent ce qu'ils connaissent de cette discrète famille. On découvre que tout n'était pas rose, surtout la nuit. Pourtant, personne n'était en mesure de dire ce qu'il se passait réellement derrière la porte de cet appartement, simplement que le quotidien de Catherine n'était pas facile et qu'elle avait des problèmes avec son fils.

Petit à petit, l'auteure dévoile des secrets concernant les personnages et on comprend ce qui ronge Catherine et Laurent. Catherine semble être une femme simplette, triste et tourmentée; elle vit depuis des années dans une atmosphère lugubre avec son fils, un peu dérangé. On sent qu'elle est enfermée dans une spirale dont personne ne peut les sortir, elle ne voit pas d'issue. Alors elle poursuit sa vie morose et sans saveur, et cache à tout le monde son mal-être.

Dans ce huis-clos angoissant, on avance rapidement dans l'intrigue. L'auteure a utilisé beaucoup de phrases courtes et percutantes qui vont à l'essentiel. L'ambiance du récit est tendue et oppressante. Le livre est très prenant et plaisant à lire. Le dénouement, surprenant, m'a presque laissée sur ma faim... 

Ma note : 4/5

Intéressé.e par ce livre ? Vous pouvez le trouver ici → https://amzn.to/2NAsLoG

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire