"Bella Muerte" d'Anna-Victoria Val

Genre : Roman, Fantastique, Romance, Young Adult

Résumé :
Elle a un an pour aimer. Elle a un an pour tuer.
Sofia est froidement assassinée lors de la Fête des Morts alors qu'elle est en visite dans son Mexique natal.Tandis que la vie s'échappe de son corps, elle est confrontée à la Mort qui la métamorphose en une créature inconnue : une Bella Muerte.
A partir de cet instant, Sofia a un an pour rencontrer l'amour véritable et le sacrifier en offrande au dieu des morts pour rester en vie. Mais elle n'a pas l'âme d'une meurtrière et se jure de ne pas tomber dans le piège de l'amour jusqu'à sa rencontre avec Milo. Un jeune homme mystérieux, adepte des sciences occultes et prêt à tout pour la conquérir.
Sofia deviendra-t-elle une tueuse ou renoncera-t-elle à sa propre vie ?

Extrait :
"Santa Muerte.
Gardienne du royaume des morts, je n'ai jamais douté de son existence. elle est là, si proche que je pourrais la toucher. Son bras se tend et une enveloppe charnelle se matérialise. La bonté se dessine sur ses traits. Un millier de questions nouent ma gorge, aucun son ne sort de mes lèvres asséchées.
-  Tu as été victime d'une injustice. Je suis ici pour t'offrir une seconde chance.
Sa voix est étrange, rugueuse comme un chant d'outre-tombe, mais aussi douce comme celle d'une mère aimante. Un mélange paradoxal qui envoûte l'esprit."

Mon avis :
Sofia est une jeune femme de dix-huit ans, originaire du Mexique, étudiante à la Nouvelle-Orléans. Lors de la fête traditionnelle des morts ‒Dias de los Muertos‒ dans son village natal, elle se retrouve au mauvais endroit au mauvais moment et se fait tuer d'une balle dans le cœur. Alors qu'elle sent que la vie la quitte, Santa Muerte apparaît pour lui proposer de vivre une année de plus, mais pour poursuivre son existence, elle devra offrir la vie d'un être aimé en retour. C'est ainsi que Sofia devient ce que l'on appelle une Bella Muerte : pas tout à fait morte, mais plus à fait en vie non plus. Sophia n'imagine pas sacrifier quelqu'un et se fait à l'idée qu'elle vit ses derniers mois avant de rejoindre ses parents dans le monde des morts. Cependant, sur le campus, elle rencontre Milo dont elle tombe folle amoureuse, Milo succombe également à son charme.
Comment Sofia se sortira-t-elle de cette situation ? Comment résister alors que Santa Muerte la pousse à bout ? A qui se confier ? Qui doit mourir ?

Sofia va passer des semaines et des mois très difficiles. Très seule dans sa situation que tout le monde ignore, elle est pourtant entourée et aimée par ses proches. Orpheline, elle peut compter sur le soutien de ses grands-mères, son oncle et sa femme. Dans son village natal, elle a encore quelques amis également. Sur le campus, elle partage sa chambre avec Sarah, une australienne bienveillante qui est comme une sœur pour elle. Puis, elle rencontrera le beau Milo qui va la combler. Pourtant, elle n'ose pas se confier à ses proches : comment leur annoncer qu'elle va mourir ? Comment leur dire qu'elle est devenue un monstre ? Alors, Sophia supporte seule les douleurs, la voix de Santa Muerte qui lui torture l'esprit. Elle essaye de trouver une alternative où Milo et elle pourraient rester en vie. En vain. 
Au bout d'un certain temps, quelques personnes vont deviner sa situation et tenter de l'aider. Le plus dur pour Sofia est de savoir si elle doit ou non en parler à Milo : elle craint sa réaction. Elle pourrait aussi le quitter et partir pour attendre son heure... Dans tous les cas, l'issue est dramatique et plusieurs personnes seront amenées à souffrir. 

Des rebondissements vont ponctuer ce récit qui se déroule durant un an. Une année où Sofia doit sceller le destin d'une personne : le sien ou celui de Milo. Un choix atroce, impossible et pourtant... Aucune autre solution n'est possible. On s'attache très vite à cette jeune femme qui n'avait rien demandé à personne. Sa vie était déjà marquée par la perte de ses parents et une épreuve supplémentaire se présente à elle. Pourtant, elle se montre courageuse et semble prête à accepter sa mort. Le point positif qu'elle y trouve, c'est qu'elle pourra retrouver ses parents. Grâce à son statut de Bella Muerte, elle fera aussi des rencontres étonnantes. Sofia est noble : elle ne tombe pas dans l'égoïsme et veut préserver Milo. Ce dernier a la même nature qu'elle. Quand il apprendra la vérité, il ne voudra donc pas que Sofia perde la vie. 

Le suspense va durer jusqu'au bout, le dénouement arrivera au dernier moment. J'ai été tenue en haleine et l'auteure m'a rendue curieuse. J'ai fait des suppositions au fil des pages pour deviner qui allait mourir. Je n'ai pas été déçue de la fin. Le récit est agréable à lire : on a dû mal à lâcher le livre. La lecture est plaisante, la plume fluide. On ressent beaucoup d'émotions du début à la fin : joie, colère, tristesse, bonheur, désespoir... 
J'ai adoré le thème : la fête des morts, qui est aussi abordée dans le dessin animé Coco. On retrouve complètement l'ambiance de Dias de los Muertos et cette croyance autour de la mort qui est belle et émouvante. Le fait d'avoir vu Coco m'a bien aidée à visualiser les lieux et les décors notamment. J'ai beaucoup aimé ce roman : fascinant, touchant et original !

Ma note : 5/5

Intéressé.e par ce livre ? Vous pouvez le trouver ici → https://amzn.to/2Cz5AoQ

Service Presse

3 commentaires:

  1. Un roman valorisant et didactique qui deconstruit notre perception d`un monde complexe.sidy braham dieng ,politologue,mouvement senegal d`en bas presence senegalaise

    RépondreSupprimer
  2. Ce roman m'avait intrigué quand tu en avait parlé sur Twitter, mais à la lecture de cet article je n'ai plus aucune hésitation : il faut que je le lise ! :D

    RépondreSupprimer
  3. Oui, c'est vraiment un joli roman ! Il se dévore !

    RépondreSupprimer