"L'ennui du mort-vivant" de Luc Doyelle

Genre : Polar, Humoristique, Policier

Résumé :
Tout le monde a, dans son entourage, un ou plusieurs tueurs en série (serial killers). C’est du dernier chic dans les salons mondains. Mais connaissez-vous les tués en série (serial killed) ? Ah, on fait moins le malin, hein ? Oui, je sais, vous allez me dire : ça n’existe pas. Personne ne peut mourir plusieurs fois. Vraiment ?
Laissez-moi vous raconter l’histoire d’un casse-couilles de classe mondiale, un alcoolo de premier ordre, surnommé le vrai con malté. Peut-il, à l’instar des chats, posséder neuf vies ? Ou s’épuisera-t-il avant ? Une seule façon de le savoir : se jeter sur « L’ennui du mort-vivant ». À vos risques et périls.

Extrait :
"Un moustique en plein mois de février ! Le seul de tout le pays à avoir survécu à l’hiver, ou alors né trop tôt, et il est justement chez moi !
Mais pourquoi tant de haine ?"

Mon avis :
Les chapitres sont racontés tour à tour par Lucius, un homme détective-écrivain, qui aide parfois son meilleur ami à embaumer des corps; et par un grand Vizir qui pourchasse une peau de mouton. Ils sont chacun sur un continent et leurs chemins vont finir par ce croiser suite à une enquête un peu folle.

Dès le début, j'ai eu du mal à plonger dans cette lecture. Les chapitres concernant le grand vizir, je les ai survolés, je ne comprenais pas tout. Les chapitres racontés par Lucius était plus terre-à-terre mais c'est sans compter les de jeux de mots. Il y en a un peu trop à mon goût. Même si j'ai rigolé à certains moments, j'avais une sensation de lourdeur.

Je n'ai pas vraiment compris l'histoire en elle-même, l'enquête : un ami de Lucius s'est fait volé une peau de mouton (la même que cherche le Vizir) par un homme; ce dernier meurt mais son corps disparaît, il est revu vivant, puis retrouvé mort à nouveau, etc. Lucius tente donc de percer ce mystère.

Les noms de tous les personnages sont loufoques (j'ai bien aimé le nom du chien : Moisi !).

Je ne m'attendais pas trop à cela en lisant le résumé. Je n'ai pas accroché, l'univers de cet auteur ne me correspond pas. C'est un récit (très) décalé, mais bien écrit.

Ma note : 🌑🌓🌕🌕🌕


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire