"La solitude du gilet jaune" de Zoé Brisby

Genre : Roman, Feel-Good, Humoristique, Romance

Résumé :
C'est le grand jour ! Ce matin, une employée modèle de la firme Poplait, une trentenaire qui ne vit et ne respire que pour le géant du yaourt, doit présenter un dossier capital au grand patron. Manque de chance, un pneu de sa voiture crève. Bloquée au bord de la route, alors que le dépanneur tarde, les rencontres improbables s'enchaînent. Un clochard philosophe, une mamie fan de vodka, un neurochirurgien croisent son chemin pour le meilleur... et pour le pire  !
Pendant que son ami Marc fait tout pour empêcher sa patronne hystérique de la renvoyer, la jeune femme comprend que dans son obsession à réussir sa vie professionnelle, elle a peut-être laissé le bonheur filer entre ses doigts. Une panne et un gilet jaune peuvent vraiment vous faire réfléchir...

Extrait :
" Il faudrait donc que je commence par appeler mon assistance. [...]
- Si vous possédez une moto tapez 1, si vous...
Je ne réussis pas à entendre la suite car un camion passe à toute vitesse à côté de moi dans un bruit de tonnerre assourdissant et me fait vaciller sur mon petit promontoire en béton.
Hésitation. [...]
Je prends le risque et appuie sur 2.
- Veuillez... chuchote le robot.
Mais c'est pas vrai ! [...]
- Veuillez... taper...
Taper quoi ? Te taper dessus sale robot sans cervelle ? [...]
- Veuillez... taper... votre... reprend la voix féminine artificielle.
Elle ne se lasse pas, elle répète encore et encore la même phrase. [...]
-  PAR MESURE DE SECURITE NOUS VOUS INFORMONS QUE VOTRE CONVERSATION EST SUSCEPTIBLE D'ETRE ENREGISTREE ! hurle soudain le robot.
Du calme Terminator !"

Mon avis :
Une réunion très importante attend notre héroïne ce matin. En effet, elle doit faire une présentation devant des hauts-placés de sa société, la grande marque de yaourts Poplait. Mal organisée, elle part comme d'habitude en retard. Cette fois-ci, une panne va la bloquer un long moment au bord d'une route. Sa patronne, furieuse, va lui ordonner d'arriver au plus vite, sans quoi, il y aura de lourdes conséquences. Ne vivant que pour son travail, la jeune femme fera tout ce qu'elle peut pour arriver à son bureau. C'était sans compter sur une assistance pénible, un dépanneur lent et d'autres petits soucis divers. Au bord de cette route, le temps passera pourtant rapidement car elle va rencontrer plusieurs personnes plus ou moins atypiques. L'une d'entre elles lui apportera une nouvelle inattendue qui va tout faire basculer et remettre en question sa vie. Comment se finira sa journée ? Sauvera-t-elle son poste menacé ? Survivra-t-elle en gilet jaune au bord de cette route ?

Dans ce roman, nous rencontrons donc ... Une femme dont nous ne connaissons pas le prénom ! J'ai pourtant lu et relu les premières pages, en pensant que je l'avais manqué, mais non ! C'est l'héroïne qui raconte ce livre, à la première personne et elle ne se présente pas officiellement. A aucun moment elle n'est appelée par son prénom par les autres personnages, donc il restera un mystère ! Ca n'enlève rien au charme de la lecture; au contraire, c'est original et on vit un petit suspense jusqu'à la fin en se disant "est-ce que quelqu'un va dire son prénom ?". Pour plus de facilité dans la rédaction, je la nommerai Celle-dont-on-ne-connaît-pas-le-nom (en hommage à une célèbre saga...).

Celle-dont-on-ne-connaît-pas-le-nom, une trentenaire célibataire, semble être une personne très investie dans son travail et ne jure que par lui. Elle est très pétillante et enthousiaste. Son énergie se transmet à travers les pages et on aime lire ses péripéties. On l'imagine d'ailleurs très bien avec ses talons, son gilet jaune et son air désespéré. C'est une jeune femme très attachante.

A Poplait, il y a son meilleur ami Marc, très dévoué; Gladys, sa chef obsédée par le vernis à ongles et Agnès, dite la fouine. Celle-dont-on-ne-connaît-pas-le-nom va faire la connaissance de plusieurs personnes au bord de cette route, comme un prof de philo de retour aux sources (un genre de Vis ma vie de SDF), une mamie productrice de Vodka, un adolescent penseur, un beau-gosse mystérieux, et j'en passe ! Toutes ces rencontres vont l'aider à prendre du recul. Même sur le ton de l'humour, on comprend le message passé : il faut penser à vivre et ne pas être obsédée par le travail. Ce n'est pas cela qui apporte forcément le bonheur dans la vie.

Ce roman est le deuxième que je lis de cette auteure. Il m'a fait passer un excellent moment. Agréable à lire, le récit est dynamique et amusant.

Ma note : 🌑🌑🌑🌑🌓

4 commentaires:

  1. Elodieuniverse18/03/2018 22:09

    Décapante cette couverture ��

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Celle de son autre livre aussi est génial (l'habit ne fait pas le moineau), article plus ancien... 😀
      @Leslecturesdangelique

      Supprimer
  2. Cc je l'ai lu et chroniquer aussi sur mon blog j'ai bcp aimé ce fut un coup de coeur pr moi :) coco de Passions addict (coco book twitter)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu ne l'as pas lu, lis "l'habit ne fait pas le moineau" de Z.Brisby aussi. Il est excellent. Hihi.
      @Leslecturesdangelique

      Supprimer