"Chicago Requiem" de Carine Foulon

Genre : Roman, Thriller, Suspense, Romance

Résumé :
Chicago, années folles...
Sur la scène d’une ville en proie à la corruption, acteurs et gangsters se côtoient.
William, issu d’une famille riche et influente, les Henderson, possède un théâtre cerné de speakeasies et de maisons closes. Il aide son épouse, Susan, à reprendre sa carrière d’actrice malgré la corruption et la prohibition. La sœur de William, Meredith, vient de passer cinq ans en prison. Résolue à se venger de son frère et de tous ceux qu’elle pense responsables de son incarcération, elle s’établit à Miami où elle rencontre un certain Al Capone. Le vaudeville peut alors virer au drame, à la scène comme à la ville.

Extrait :
"- Vous voyez Chicago comme un théâtre ? Je vois cette ville comme un bouge infâme où on peut se recevoir une balle à tout moment. J'emploie des détectives, des hommes de main, des gardes du corps parfois, mais cette ville me fait peur. "

Mon avis :
Chicago, dans les années 1920. William et Susan Henderson vivent au manoir familial Henderson. William gère l'héritage de cette grande famille du mieux qu'il peut, en tentant de mettre de côté le mouton noir de celle-ci : Meredith, sa sœur. Elle a en effet passé cinq années en prison à cause de crimes commis plus jeune. Malgré la relation fusionnelle qu'il existait entre Meredith et William, ce dernier n'a eu d'autre choix que de témoigner contre sa sœur à son procès. Elle prépare une vengeance depuis un moment. Elle veut faire payer tous ceux qui lui ont fait du mal, à commencer par Susan, puis Rose - une cousine -, et encore bien d'autres. Pour cela, elle s'est rapprochée de la mafia, et a tissé sa toile tout autour de ses cibles. Parviendra-t-elle à ses fins ? Comment finira la lignée Henderson ?

La famille Henderson est très riche. Les grands-parents ont des affaires prospères depuis des années. Dans ce roman, nous suivons la génération des petits-enfants : William, Meredith, Rose, Clarence et Richard; ainsi que leurs épou.ses.x. Si la majorité s'en est plutôt bien sortie, Meredith elle, a mal fini. Elle tient pour responsables son frère, ainsi que ses cousin.e.s de son emprisonnement. Mariée à un bandit qui a des liens avec la mafia, elle va mettre en place un plan pour se venger de sa famille. William, qui la connaît bien, la fait surveiller par un détective privé, mais ce ne sera pas suffisant pour empêcher la femme de nuire. 
A travers des bonds dans le passé, nous découvrons l'histoire de cette grande famille, notamment comment chaque personnage a évolué vers sa situation actuelle.
Nous revivons la période 1920 : le banditisme, l'évolution de la condition des femmes, la non-mixité sociale,... A travers une saga familiale complexe, on effectue une remontée dans le temps intéressante et instructive.

Le roman débute avec un organigramme de la famille Henderson qui a son utilité pour se repérer entre tous les personnages. Ils sont en effet relativement nombreux, et ce n'est pas évident de se repérer entre tous au départ. Une fois lancé dans la lecture, il n'y a pas de souci.
Chaque personnage est bien décrit, on apprend à connaître son passé, son caractère, son quotidien. On découvre des protagonistes concrets, qui transmettent des émotions diverses. William, Susan et Meredith sont les principaux personnages. Meredith est complètement antipathique, elle semble plongée dans une folie meurtrière et perverse. Je ne me suis pas davantage attachée à Susan et William, qui ne m'ont pas touchée. Susan est un peu trop geignarde; William naïf, même s'il ne manque pas de courage. Richard est désagréable et mauvais. J'ai préféré Rose et Edward, qui sont plus authentiques et joyeux. 

L'histoire est plaisante même si elle ne m'a pas complètement emballée : elle m'a parut un peu longue et manquait un peu de rythme. Cependant, la plume de l'auteure m'a beaucoup captivée. Elle est en effet très soignée : les situations et surtout les personnages sont très détaillés. Cela rend le récit très vivant et réaliste. On s'imagine très bien les événements relatés dans le livre, comme si on les voyait défiler en les lisant.

Ma note : 3/5

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire