"Rêver n'est pas un vilain défaut" de Carole Cerruti

Genre : Roman, Feel-Good, Chick-Lit, Romance

Résumé :
A bientôt trente ans, Elisabeth a des rêves plein la tête. Elle aimerait être écrivain, voudrait être un peu moins enrobée et ne plus être l'éternelle célibataire que l'on regarde avec pitié. Mais voilà, elle fait partie des femmes qui passent inaperçues. Trop c'est trop ! Invitée à la soirée de gala des anciens étudiants (qu'elle n'a pas revu depuis dix ans), elle décide qu'elle n'ira pas toute seule pour ne pas subir les moqueries de ses anciennes camarades. Il faut un petit ami, et vite. La seule solution ? Engager un acteur ! Mauvaise idée... L'homme est bien trop séduisant, charismatique et arrogant pour que leur couple soit crédible. Pour une fois, le destin n'aurait-il pas pu lui donner un petit coup de pouce ? Mais Elisabeth doit faire avec. D'ailleurs, qu'est-ce qui pourrait bien déraper ? Tout peut arriver... surtout quand on ne l'attend pas ! 

Extrait :
"Je me levai et me préparai un café bien serré, tout en avisant mon reflet dans la cafetière en inox. J'avais une sale tête; la soirée arrosée et le cauchemar avaient laissé leurs traces. [...]
Je pris ma tasse et allumai mon ordinateur tandis qu'une petite voix dans ma tête me soufflait de consulter mes e-mails.
Une petite voix accompagnée maintenant d'une grosse frayeur et d'un frisson. [...]
Non, pensai-je en tapotant mon mug du bout des ongles : je ne pouvais pas l'écouter, elle me demandait de consulter les messages envoyés.
L'absence de Kathleen. Le vin. Les rires. La photo de ce comédien.
Le.
Mail.
Elle n'avait pas fait ça !
Je cliquai sur le dessin de l'enveloppe et crachai mon café."

Mon avis :
Originaire d'Angleterre, Elisabeth (alias Liz) vit depuis quelques années à New York. Agée de 28 ans, elle travaille dans une librairie et essaye d'écrire des romans. Elle est entourée de Kathleen, sa meilleure amie, et d'Alice, sa patronne. Sa vie est très monotone : elle n'a pas de vie amoureuse et désespère d'en avoir une un jour. Alors qu'elle a le moral en berne, elle reçoit une invitation pour une réunion d'anciens élèves à laquelle elle se doit de participer puisque c'est sa belle-mère qui l'organise. Elisabeth angoisse d'avance : retour en Angleterre, revoir Trish, sa peste de demi-sœur, ainsi que ses anciens camarades qui lui ont mené la vie dure, supporter sa belle-mère Brihanna et surtout, exposer le vide qu'est sa vie. C'est alors qu'elle et Kathleen ont l'idée -lors d'une soirée arrosée- d'engager un comédien pour jouer le rôle d'un brillant petit-ami imaginaire. Elle montrerait une bonne fois pour toute qu'elle n'est pas la ratée que l'on pense. Si seulement tout se passait comme prévu...

Dans ce roman, nous découvrons une héroïne à la Bridget Jones : une femme banale qui n'a pas confiance en elle, et qui approche de la trentaine sans n'avoir vraiment rien construit de sa vie. Issue d'une riche famille, Elisabeth aurait dû devenir avocate, comme l'attendait son père et sa belle-mère; elle aurait dû avoir un mari et un enfant, comme sa demi-sœur; elle aurait dû être plus mince, elle aurait dû... ne pas être elle à en croire Brihanna, son père et Trish. Comment avoir croire en soi lorsqu'on ne répond pas aux attentes de ses proches et qu'on a l'impression de décevoir ? Pour échapper à ces jugements et à une déception amoureuse, Liz est partie d'Angleterre pour s'installer à New York.
Face à ce vécu, elle ne peut que paniquer à l'idée de retrouver tout ce petit monde qu'elle a fui. Il est impensable pour elle d'être une fois de plus la risée de sa famille et de ses camarades. C'est donc accompagnée d'un comédien qu'elle fera son retour aux sources. Aux côtés d'un bel étalon, elle en surprendra plus d'une, et comptera bien rendre son ex jaloux. Tout ne se passera pas comme prévu, évidemment, Elisabeth tombera sous le charme du beau jeune homme, qui n'est pourtant là que pour jouer un rôle...

Liz est très attachante : il est très facile de se reconnaître en elle car elle ressemble à beaucoup de femmes. En effet, comme beaucoup, elle n'a pas confiance en elle, elle se trouve trop grosse, pas séduisante. Elle est gentille, drôle et généreuse; pourtant, elle se dévalorise tout le temps.  Seules Alice et Kathleen soutiennent Elisabeth dans son projet de devenir auteure, l'encouragent à sortir et lui disent qu'elle est jolie.
En Angleterre, Elisabeth pourra aussi compter sur sa grand-mère, une vieille femme touchante et de bons conseils. En revanche, Trish et Brihanna sont plutôt détestables; et le père de Liz est effacé. Le séduisant comédien ne fera pas du charme qu'à Liz, puisqu'on fond littéralement pour lui.

A la façon des comédies romantiques, on est complètement transporté dans cette histoire émouvante. Elle est racontée à la première personne, du point de vue de Liz, ce qui nous permet de percevoir ses émotions : joie, peine, doute, tristesse,... On se sent très proche d'elle. Captivant, le récit est agréable à lire, dynamique et riche en sentiments. J'ai beaucoup aimé ce livre qui m'a fait passé un moment enchanteur*. C'est un coup de cœur !

* et d'un... ! ;-)

Ma note : 🌑🌑🌑🌑🌑

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire