"La maison de la falaise" d'Audrey Perri

Genre : Roman, Romance, Drame

Résumé :
Dévastée par une récente rupture, Alma quitte Londres pour passer l'été chez sa grand-mère Mina, dans un petit village au bord de la mer. C'est là, dans la bibliothèque familiale, qu'elle découvre entre les pages d'un livre, une ancienne lettre. Le courrier est adressé à son arrière-grand-mère, autrefois employée chez les Wilson, une famille habitant une grande maison du coin, battue par les embruns. Qui est cette femme noyée dont la lettre parle avec tant de douleur ? Quel rôle a été joué par sa propre famille dans ce drame ?
Alma se lance sur les traces de Selina Wilson, une jeune femme qui a vécu dans les année 1910. Une femme femme éprise de liberté, refusant de se plier à un mariage arrangé. Dans les méandres d'une histoire familiale tourmentée, Alma va découvrir un secret bouleversant.

Extrait :
"Mille et une pensées s'entrechoquèrent dans son esprit, puis il y eut un grand vide et elle oublia tout.
Quand les profondeurs l'appelèrent une fois de plus à elles, elle se sentit irrésistiblement attirée. Cette fois, elle le savait, elle ne trouverait pas la force de remonter mais cela n'avait plus beaucoup d'importance. Après un dernier regard vers le ciel, elle s'abandonna enfin et se laissa couler." 

Mon avis :
Alma est une jeune femme de 29 ans qui vient passer l'été chez sa grand-mère Mina, pour tenter de se consoler de sa rupture. Déprimée, elle a beaucoup de mal à tourner la page. Alors qu'elle cherche un livre à lire dans la bibliothèque de Mina, elle tombe sur une lettre destinée à son arrière grand-mère, Helen. Son interlocutrice parle d'une femme noyée et semble visiblement mal à l'aise avec la situation dont il est question. Il n'en faut pas plus à Alma pour être intriguée : qui est la femme noyée ? Qui a fait parvenir cette lettre à Helen ? Quels sont les tenants et aboutissants de cette affaire ? Alma veut découvrir l'histoire de cette femme, et pour cela, elle va se replonger au début des années 1900. Mina ne peut, à priori, rien lui apprendre, à part qu'Helen était au service de la famille Wilson. Alma va alors mener sa propre enquête, qui lui réservera bien des surprises.

Le livre s'ouvre sur les derniers instants d'une femme dont on ne connait pas l'identité; on comprendra rapidement qu'il s'agit de la fameuse femme noyée. Puis, le récit se partage entre deux époques, mais dans le même village. Tout en suivant Alma en 2011, nous découvrons en parallèle l'histoire de deux familles riches entre 1909 et 1914 : les Wilson et les Clark. 
Ces deux familles étaient voisines et leurs demeures surplombaient l'océan. Chez les Wilson, nous faisons connaissance avec Catherine et George et leurs enfants : Matthew, l’aîné qui est étudiant, puis Selina, la cadette, indépendante et rebelle; de l'autre côté de la grille, la famille Clark se compose de Mary et Paul, et leurs enfants Sybil, jeune fille assez caractérielle, et Laura, qui est à l'image de Selina. C'est donc naturellement que l'on découvre l'amitié qui lie Selina et Laura : elles partagent leurs quotidiens, se baladent et aiment provoquer leurs parents.
Bien des événements vont chambouler ces deux familles durant les années où nous les suivons; Alma va les découvrir petit à petit et elle va reconstituer les pièces du puzzle en même temps que le lecteur.

Avec beaucoup d'entrain, nous sommes captivés dans cette histoire. Une noyade datant de presque cent ans pose des questions à Alma. En effet, tout le monde a supposé qu'il s'agissait d'un accident, mais en était-ce vraiment un ? Quelqu'un aurait-il pu lui en vouloir ? Pourquoi en arriver là ? A la fois au côtés d'Alma, mais aussi immergés aux côtés des Wilson et des Clark, nous perçons progressivement les secrets de ces familles, qui ont restés dans l'ombre pendant des décennies, insoupçonnables et surprenants.
Les personnages ont tous des personnalités bien définies; ils sont rendus très humains et vivants par leurs différentes facettes. On peut apprécier facilement certains d'entres eux, comme Selina, Laura, Matthew, Alma et Mina; alors que l'on sera plus mitigé avec d'autres, notamment Catherine, Mary et Sybil.

Ce roman réunit du mystère, du suspense et de la romance. L'auteure prend le temps de planter le décor et les personnages aussi bien dans les années 1900 qu'en 2011, avec une écriture fluide et très raffinée. J'ai donc particulièrement apprécié la plume d'Audrey Perri (que j'avais découvert avec son roman Une bonne âme) qui nous transporte complètement dans son histoire. Il y a plusieurs rebondissements, de multiples découvertes; et même si certaines de mes suppositions se sont avérées exactes, d'autres éléments m'ont encore étonnés durant le dénouement.
Ce livre m'a rappelé le fabuleux livre de Kate Morton, L'enfant du Lac, que j'avais adoré.

Ma note : 5/5

Intéressé.e par ce livre ? Vous pouvez le trouver ici → https://amzn.to/2DsUfIb


3 commentaires:

  1. Audrey est une jeune femme que j'ai d'abord connue via son blog Cellardoor, en janvier 2017. J'avais beaucoup aimé sa manière d'écrire, son univers et ses lectures se rapprochant beaucoup des miennes, évidemment, nous nous sommes mises à échanger. Je suis assidue sur son blog, elle l'est sur le mien et, même si ce n'est que virtuel, au bout d'un moment, des liens se créent. ;) Alors, quand j'ai vu qu'elle sautait le pas et qu'elle se faisait publier, je me suis dit que je ne pouvais pas passer à côté de ses écrits. En décembre, j'ai lu Une bonne âme, une petite nouvelle bien sympathique. Et depuis presque une semaine, je suis plongée dans La maison de la falaise et, j'aime beaucoup ! Mon avis rejoint le tien sur bien des aspects. Et je compare aussi volontiers son univers avec Kate Morton, je retrouve beaucoup de points communs aussi. :) J'ai hâte d'arriver au bout et, en même temps, je me délecte vraiment de cette lecture. C'est un très bon premier roman.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suppose que tu es Lolita ?? ;) Audrey m'a dit que tu le lisais en même temps que moi.
      J'adore la plume de cette auteure aussi... Que dire de plus, à part vivement un 3ème roman !... ?
      Bonne fin de lecture... (je suis sûre que tu aimeras jusqu'à la dernière page !)
      Angélique @Leslecturesdangelique

      Supprimer
    2. J'ai vu ton commentaire sur le blog de Lolitendouceur aujourd'hui seulement et du coup je suis désolée de ne pas être venue par ici plus tôt pour dissiper le malentendu! ;) Donc tu sais maintenant que nous sommes deux personnes différentes mais avec des goûts assez proches, il est vrai. Pour ma part, tu peux me retrouver sur la page Le Salon des Précieuses ! ^^

      Je suis d'accord, j'attends aussi le troisième roman avec impatience, même si je ne veux pas mettre la pression à Audrey, évidemment ! ;) Surtout, qu'elle écrive à son rythme pour nous livrer une aussi jolie histoire que dans La maison de la Falaise. ;)

      Supprimer