"Meurtre bénévole" de Catherine Secq

Genre : Roman, Policier

Résumé :
La cuisine et le rock sont les deux passe-temps préférés de Josiane Bombardier, lorsqu'elle ne s'occupe pas de sa petite-fille adorée, Zoé, et surtout lorsque les assassins de la capitale, peu préoccupés par les acquis sociaux, lui laissent un peu de répit en dehors des heures légales de travail. Cette commissaire, d'un style particulier, a l'habitude de mener rondement ses enquêtes policières, surtout lorsqu'elle peut se faire aider par son inspecteur préféré, Paul Holo, qui lui sert de tête de Turc que d'homme à tout faire.
Cette fois-ci, la commissaire Bombardier va devoir s'immiscer dans le milieu associatif, y soulever les tapis et la poussière, pour nager dans les eaux troubles de personnalités déroutantes. À force de tirer le fil de la pelote, la vérité finira par éclater, mais pas sans éclabousser tout ce joli petit monde.

Extrait :
"À peine installée au volant, Josiane, qui porte bien son nom, bombarde l'inspecteur de questions. Il est sommé de tout lui dire. Heureusement, elle a pris d'autorité le volant laissant ainsi la possibilité à son assistant de consulter ses notes.
- Alors, il s'agit d'une mort suspecte, celle du directeur d'une association qui s'est écroulé sur son lieu de travail. On l'a retrouvé, affalé sur son bureau, la tête dans le livre des comptes."

Mon avis :
Monsieur de la Roquette, directeur d'une grande association qui lutte contre le plastique et tente d'améliorer la santé du monde, est retrouvé mort dans son bureau. L'intervention de Josiane, commissaire de police, est requise pour élucider cette mort. Accompagnée de Paul, son assistant, elle va devoir lever le voile sur ce mystère. Ensemble, ils vont rencontrer toutes les personnes qui travaillent dans l'association. Ils ne seront pas déçus par la personnalité de chacun... Alors, démasqueront-ils le coupable ?

Josiane est une femme mûre, assez bourrue; avec néanmoins, beaucoup d'humour. Avec sa grande répartie, elle ne perd pas de temps avec des futilités et va droit au but. Elle peut parfois sembler sèche avec Paul, mais au fond, elle est bienveillante envers lui. Elle fait tout pour l'endurcir et le préparer au métier. Elle prend d'ailleurs la peine de lui expliquer pourquoi et comment il faut faire ceci ou cela. Le jeune homme s’accommode du caractère imprévisible de sa patronne. Il n'a pas l'air d'avoir confiance en lui, on a du mal à l'imaginer en tant que policier. Cependant, il a des réflexions intéressantes et apporte sa contribution à l'enquête avec brio. On s'attache tout de suite à Josiane et Paul, un duo improbable et drôle.
Concernant les employés et élus de l'association, on retrouve tous les styles : la secrétaire pleurnicharde, l'amante éconduite, la secrétaire générale hautaine, le comptable hargneux, l'ancien militaire rigide, la mamie gâteau,... Ils ont tous un côté amusant et caricatural. Les personnalités sont différentes et les liens entre eux sont complexes.

L'intrigue est plutôt élémentaire : un crime, des policiers et un coupable. Il n'y a pas de réel rebondissement. On est vraiment sur du policier avec une pointe d'humour. Dynamique, le récit est léger et agréable. Malgré cette simplicité, on est vite entraîné dans l'histoire. On se prend au jeu des interrogatoires en notant mentalement les informations distillées par les protagonistes, les mobiles potentiels. On essaye de deviner qui a commis ce crime et pourquoi. Satisfaisant, le dénouement apporte un peu de surprise.

Ce roman est divertissant : il fait passer un bon moment lecture. J'ai trouvé que le contenu était documenté : Catherine Secq a su apporter des informations intéressantes sur les plantes, les champignons, les enjeux de l'écologie en parlant de l'association où se déroule l'enquête. La plume de l'auteure est plaisante et soignée. 

Ma note : 3,5/5

Intéressé.e par ce livre ? Vous pouvez le trouver ici → https://amzn.to/2HEbnMe

Service Presse

Commentaires

  1. Merci Angélique pour votre chronique. On sent que vous n'avez pas été vraiment séduite, mais vous savez trouver les mots pour donner un avis raisonné. Les plus, les moins... Bravo car ce n'est pas un exercice facile.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vous ai fait un mail en réponse. Mais je le dis encore ici : je lirai volontiers d'autres enquêtes de Josiane :)

      Supprimer

Enregistrer un commentaire