"J'ai toujours cette musique dans la tête" d'Agnès Martin-Lugand

Genre : Roman, Romance

Résumé :
Yanis et Véra ont la petite quarantaine et tout pour être heureux. Ils s'aiment comme au premier jour et sont les parents de trois magnifiques enfants. Seulement voilà, Yanis, talentueux autodidacte dans le bâtiment, vit de plus en plus mal sa collaboration avec Luc, le frère architecte de Véra, qui est aussi pragmatique et prudent que lui est créatif et entreprenant. La rupture est consommée lorsque Luc refuse LE chantier que Yanis attendait. Poussé par sa femme et financé par Tristan, un client providentiel qui ne jure que par lui, Yanis se lance à son compte, enfin. Mais la vie qui semblait devenir un rêve éveillé va soudain prendre une tournure plus sombre. Yanis saura-t-il échapper à une spirale infernale sans emporter Véra ? Son couple résistera-t-il aux ambitions de leur entourage ?

Extrait :
"Il avait planté ses yeux dans les miens.
- Véra… J’ai comme une musique dans ma tête.
- Moi aussi…
Le métro s’était arrêté. Et il m’avait embrassée. Ce n’était plus une simple musique que j’avais dans la tête. C’était un concert philharmonique."

Mon avis :
Véra et Yanis sont mariés et ont trois enfants. Ils sont toujours fous amoureux. Yanis travaille pour Luc, le frère de sa femme. Cependant, les ambitions de l'un et de l'autre ne semblent plus s'accorder. Tristan est un client potentiel pour leur cabinet. Seulement, Luc ne veut pas croire au projet que son collaborateur a prévu. Yanis décide alors de créer sa propre entreprise et de mener ce projet seul. Aidé par Tristan et soutenu par sa femme, tout semble bien se dérouler pour Yanis. Mais petit à petit, il change et leur quotidien également. A quel point Yanis est-il responsable de ce qui est en train de se passer ?

Ce livre est raconté à la fois par Véra et de Yanis, tour à tour. Jusqu'à la moitié du livre, on suit le couple dans leur changement de vie, et tout semble aller bien. Le récit m'a semblé un peu plat, presque ennuyeux par moment. On se doute que quelque chose va mal tourner. Puis, en effet, on commence à entrevoir l'envers du décor. L'ambiance devient lourde et tendue. Yanis n'est plus que l'ombre de lui-même, Véra ne comprend pas ce qu'il se passe. La communication semble rompue, les relations se dégradent.

A ce moment là, on se sent un peu plus intrigué : que se passe-t-il donc ? On se met facilement à la place de Vera qui s'agace d'un quotidien qui se délite dangereusement. Elle pense à protéger ses enfants et prendra une décision difficile. Dans le même temps, nos sentiments envers Yanis sont ambivalents : il nous agace de tout détruire mais en même temps, il nous fait pitié, on aimerait aussi comprendre ce qui lui arrive et l'aider.
Notre curiosité est piquée et on dévore les pages pour connaître le dénouement qui s'avère surprenant.

Malgré l'intrigue et le suspense, je n'ai pas apprécié ce livre autant que les précédents de l'auteure. L'histoire ne m'a pas complètement convaincue. Le style en revanche, n'a pas changé : la plume est fluide, le récit est agréable à lire. 

Ma note : 3/5

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire