"Le silence des aveux" d'Amélie De Lima

Genre : Thriller, Suspense

Résumé :
Lille, novembre 2010, le corps sans vie d’une adolescente est retrouvé près de la Deûle enneigée, dans d’étranges conditions. Cheveux scalpés, habillée mais sans sous-vêtements, un billet de vingt euros dans la main, tout prête à croire qu’il s’agit d’un crime sexuel. Véronique De Smet, commissaire chargée de l’affaire semble piétiner, les meurtres s’enchainent et l’enquête est au plus bas.
Pourtant, un revirement de situation permettra à Véronique de mettre la main sur le présumé meurtrier, un trentenaire qui semble être le coupable idéal. Mais, l’est-il vraiment ?
Aidée de l’inspecteur Bernier, Véronique réalisera un travail de fond, sur l’enquête et sur elle-même, pour démêler cette affaire, où rien ne semble être ce qu’il parait...

Extrait :
"J’avance encore un pas, les deux mains tendues et grandes ouvertes vers sa nuque dénudée. Le contact de sa peau contre mes gants fins en latex m’électrise. Je serre. Je serre fort, encore plus fort. Elle n’a pas le temps de réagir, elle essaye bien de se débattre, tente de se retourner, de prendre le dessus sur moi, de me donner un coup de pied ou peut-être deux, mais en vain, elle ne peut rien contre moi.
[...]
Elle glisse sur le sol comme un pantin désarticulé, sans bruit, sans vie.
Puis plus rien. Le silence. La délivrance."

Mon avis :
Le roman s'ouvre sur la découverte d'un corps, une jeune fille assassinée. Véronique est chargée de l'enquête avec son collègue Bernier. Dans le même temps, nous faisons connaissance d'autres personnages, notamment Elise, une psychologue et amie de Véronique, qui lui donne parfois un avis sur ses enquêtes (profil des criminels); mais aussi de Benjamin, le nouveau patient d'Elise, ainsi que de l'ex petit-ami de celle-ci, Mathias.
L'histoire se compose ensuite en quatre parties. Nous faisons plus ample connaissance avec Elise et son passé; Benjamin et sa pathologie; Véronique et ses blessures; avec comme fil rouge cette mystérieuse enquête. Lorsqu'ils arrêtent un suspect potentiel, l'affaire semble enfin résolue...

La narration se fait à la troisième personne, ce qui nous permet d'apprécier le point de vue de tout le monde, parfois même celui des victimes dans leurs derniers instants.
L'auteure nous décrit de façon soignée ses personnages principaux et leurs vies. On découvre ainsi des personnes émouvantes du fait de leurs passés difficiles. Ils sont tous touchants à un moment donné, on a de l'empathie avec chacun. Cela rend le récit très intriguant : on est fasciné par les protagonistes et leurs secrets dévoilés subtilement par l'auteure. Nous essayons également de progresser dans l'enquête avec Véronique. Le fait que l'enquête n'est pas toujours au premier plan m'a plu, cela sort de l'ordinaire. 

L'atmosphère du livre est assez sombre, angoissante. C'est un thriller psychologique palpitant qui nous entraine en profondeur dans les esprits torturés des personnages. Le suspense et les rebondissements sont présents jusqu'à la fin. Le dénouement de l'affaire est surprenant et bien amené.  On est tout de suite captivé par ce livre qu'on a du mal à lâcher. La plume est fluide, le récit rythmé et agréable à lire.

Ma note : 4,5/5

2 commentaires:

  1. Merci mille fois Angélique pour cette magnifique chronique ❤❤❤

    RépondreSupprimer