"Les douceurs d'Adrien" de Céline Theeuws

Genre : Roman, Romance

Résumé :
Louise, une romancière atteinte de troubles obsessionnels compulsifs qui vit recluse dans son appartement parisien va faire la rencontre d'Adrien, un pâtissier créatif qui puise son inspiration dans la rue et dans les livres. Fermement décidée à ne jamais ouvrir sa porte, elle va se heurter à la détermination du jeune homme qui va s'insinuer progressivement dans son quotidien rempli de rituels extravagants.

Extrait :
"Avant même d'avoir pu atteindre l'entrée, on frappe à la porte doucement, puis plus vigoureusement. Je m'approche sans faire de bruit et ouvre le judas pour observer le palier. [...]
- Veuillez décliner votre identité, je vous prie.
- Adrien. Adrien Sorel, dit-il en se rapprochant de crainte de ne pas être entendu.
- Quel est l'objet de votre présence ?
- Je souhaite vous rencontrer en personne, bégaye-t-il, certainement inhabitué à la froideur de l'accueil qui n'a d'égale que les températures peu clémentes de ce mois de janvier.
- Votre attitude est quelque peu cavalière, Monsieur Sorel. Vous venez m'incommoder sans même vous être annoncé au préalable, m'obligeant à interrompre les obligations auxquelles je vaquais. [...]
- Je ne serai pas long, je vous le promets.
Peut-être que des joutes verbales de mon cru finiront pas le faire fuir.
- Plaît-il ?
Il relève les sourcils, désarçonné par cette réplique venue d'un autre temps."

Mon avis :
Louise, 33 ans, est victime de troubles obsessionnels compulsifs. Il y a trois ans, ces troubles ont fini par avoir raison d'elle : déclarée inapte au travail, elle s'est enfermée chez elle pour ne plus jamais en sortir, ni même accepter que d'autres personnes franchissent sa porte. Ancienne comptable, elle s'est reconvertie à l'écriture, ce qui lui permet de travailler depuis son appartement. Son quotidien est fait de rituels répétitifs et précis : ménage, rangement, écriture. Un jour, un homme se présente à sa porte. C'est Adrien, un jeune boulanger de 29 ans, qui a lu et apprécié tous ses livres. Il souhaite la rencontrer car elle est devenue sa muse : elle lui a inspiré de nombreuses créations culinaires. Décontenancé par l'attitude de Louise, Adrien ne va pourtant rien lâcher : il viendra tous les soirs parler à cette porte close et tentera d'amadouer Louise avec ses pâtisseries. Réussira-t-il à nouer des liens avec Louise ? Comment va-t-elle réagir face à cet homme qui brise ses habitudes ?

Ce roman est raconté du point de vue de Louise, ce qui nous permet d'appréhender ses diverses émotions. C'est une jeune femme très attachante et touchante. On ressent sa détresse dès les premières lignes : la peur du monde extérieur, les troubles qui l'accaparent. Son quotidien semble fade et sans saveur : elle fait les mêmes gestes tous les jours, se contraint à des manies prenantes et épuisantes. Tout est organisé et planifié, il n'y a pas de place pour l'imprévu. Si quelque chose sort du cadre, cela engendre immédiatement une angoisse qui se traduit par un comportement maniaque. Même si Louise affirme qu'elle a choisi ce mode de vie, on se rend compte que c'est aussi un choix imposé par sa maladie.
Malgré tout, on découvre un quotidien bien millimétré : ses tâches ménagères sont établies par avance, les courses sont livrées le lundi, la gardienne d'immeuble prend ses poubelles régulièrement et lui dépose son courrier. Alors, quand Adrien se présente chez Louise et s'incruste dans sa vie, cela va la contrarier et la bousculer. Si elle se montre d'abord froide et distante, elle va ensuite se prendre au jeu et même devenir dépendante des visites quotidiennes d'Adrien. Tout comme elle, on est charmé par ce jeune homme passionné et persévérant. On découvre quelqu'un de profondément gentil et tendre. Il va apporter de la couleur dans la vie grise de Louise.

Emouvante, cette histoire est très belle. Abordant un sujet de société, les troubles obsessionnels compulsifs, ce livre nous permet de vivre de l'intérieur le quotidien d'une personne qui en est victime. On a cette impression d'enfermement, que ce soit physique ou psychologique. La rencontre avec Adrien apporte de la gaieté et de l'espoir. On prend plaisir à lire ce roman où l'on voit les personnages évoluer au fil des pages.
La plume de l'auteure est très soignée. Le récit est fluide, presque poétique, ce qui rend la lecture très agréable. J'aurais aimé que la fin soit davantage développée pour savoir ce que deviennent Louise et Adrien. 

Ma note : 🌑🌑🌑🌑🌓

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire