"Alice au pays des casseroles" de Maud Brunaud

Genre : Roman, Romance, Humoristique, Feel-Good

Résumé :
Il était une fois... Moi ! Alice ! jeune femme douce et timide dans la trentaine (on ne demande JAMAIS son âge exact à une femme !). Célibataire. 90/60/90 (enfin, à peu près... à la louche quoi ! à la bonne grosse louche !). De loin et sans lunettes, on me dit que je ressemble assez à Émily Blunt… Heureuse propriétaire d’un chien-saucisse et de deux perruches. Je demeure en pleine campagne berrichonne où je tiens le restaurant familial depuis que maman (contrainte et forcée) m’a passé la main. Je bous souvent intérieurement et je ne sais pas pourquoi je n’arrive jamais à me lâcher ! C’est un peu comme si le chanteur de Kiss était coincé dans le corps d’Édith Piaf ou comme si on voulait apprendre à mordre à un ours en peluche. Je ne suis donc ni une princesse de conte de fées ni une icône mode du XXIe siècle à la Kim Kardashian, vous l’aurez peut-être remarqué… Ainsi, commence « l’histoire de ma vie » ! Jusqu’ici, je me suis toujours évertuée à ne pas me montrer trop gourmande et j’ai goûté, avec parcimonie, aux plaisirs de la vie. Mais, un jour, mon petit château de convenances et de solitudes s’est envolé aux quatre vents... tout ça à cause d’un food-truck installé devant ma porte et de son séduisant propriétaire !

Extrait :
"La place du Marché est bondée, comme à son habitude. Les commerçants traditionnels sont là et les promeneurs se réunissent par petits groupes en échangeant des nouvelles de la famille, leur panier à la main. Il fait plutôt beau. [...]
Ce matin, tout est normal... à une exception près. Il y a un intrus ! Là, à deux pas du resto, juste sous mes yeux ! En une seconde, je cerne le problème et imagine avoir la solution en poche... sauf qu'on a pas le droit d'utiliser un bâton de dynamite en plein centre-ville. Dommage, cela m'aurait fait gagner du temps, car le loup est dans la bergerie."

Mon avis :
Dans un petit village de l'Indre, vivent Alice et sa mère, Constance. La jeune femme est cheffe dans le restaurant qu'elle a hérité de son père, La soupière de Constance. Sa mère, omniprésente, se charge de l'intendance. Les deux femmes ont une routine bien réglée : jour d'ouverture, cuisine, achat de denrées, etc. Leurs clients se composent essentiellement d'habitués du bourg et, parfois, de quelques touristes. Le chiffre d'affaire n'est pas au mieux, mais l'établissement continue son bout de chemin… Jusqu'à ce que tout soit chamboulé un beau matin d'avril. Alice et Constance constatent avec horreur qu'un food-truck s'est installé sur la place du marché, à quelques mètres de leur restaurant ! Pour Alice, la guerre est déclarée avec le (charmant) cow-boy qui tente de lui voler ses clients. Au même moment, elle reçoit de mystérieuses lettres de menace. Déstabilisée, elle va vivre des mois compliqués et étonnants. Comment finira cette histoire ? Aura-t-elle la peau du food-truck ? Découvrira-t-elle le corbeau ?

Alice, la trentaine, n'a (quasiment) jamais quitté son village. Elle vit seule dans la maison attenante au restaurant et se consacre à son travail. La soupière de Constance est tout ce qui lui reste de son père, elle y tient énormément. Au quotidien, elle doit cependant composer avec sa mère, qui tient le bar, mais qui impose aussi sa volonté. Ainsi, c'est elle qui défini la carte, les menus, fait les courses, etc. Alice fait uniquement la cuisine, et cela commence à la lasser. Alors, quand Gabriel, le cow-boy, arrive avec son food-truck, cela met un peu d'animation dans leurs vies à toutes les deux. 

Gabriel, gentil et discret, va pousser Alice à sortir de sa zone de confort. Habituellement bonne pâte, elle ne remet rien en question et ne s'énerve jamais; elle va désormais piquer des crises et tenter de s'imposer. Elle va affirmer son caractère, ce qui permettra de faire évoluer sa vie et le restaurant avec l'aide de ses proches. Constance, bizarrement, va prendre du recul durant l'agitation. Alors qu'elle est un peu pénible à tout régenter, elle va s'effacer pour le plus grande bonheur d'Alice, mais cela va aussi la questionner. 
Nous découvrirons aussi d'autres personnages plus ou moins sympathiques au cours du roman : Georges, le vieil habitué qui fait parti des murs du restaurant; Geoffrette et Max, des proches de Gabriel, mais aussi d'autres habitants du village : le maire, les commerçants, etc.

Le récit nous est conté par Alice. C'est avec légèreté et humour que l'on découvre son quotidien. Avec son caractère piquant de femme-enfant, parfois joie, parfois boudeuse, on s'amuse de ses péripéties et on tente aussi de résoudre le mystère du corbeau. Ce dénouement ne m'a d'ailleurs pas emballée, je ne m'attendais pas à cela. En revanche, le reste de l'histoire est originale, simple et agréable. La plume de l'auteure est plaisante et inclus même quelques illustrations entre les chapitres, ainsi que des recettes de cuisine à la fin. La lecture est délicieuse, on se laisse emporter rapidement dans ce roman.

Ma note : 3,5/5

Intéressé.e par ce livre ? Vous pouvez le trouver ici → https://amzn.to/2OPn5na

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire