"La brume de l'oubli" de Bloodwitch Luz Oscuria

Genre : Roman, Policier, Suspense

Résumé :
« Je m'appelle Catherine. J'ai 35 ans, un appartement à Paris qui m'appartient, et un travail bien payé. J'ai aussi un fils de 5 ans, William, et une nounou en or, Claire. J'ai tout pour être heureuse. Et pourtant... »
Suivie par un psychologue, elle tente d'avoir une vie normale au milieu des moments où elle perd pied entre alcool, débauche et trous noirs. Témoin privilégié d'un meurtre dans la supérette où elle a ses habitudes, sa petite vie pas si tranquille va basculer, en seulement une semaine.

Extrait :
"- Les mains en l'air !
Mon sang ne fait qu'un tour dans mon enveloppe corporelle. Cette voix si froide, si grave, si... Tant de choses se bousculent dans ma tête à cet instant. Je crois que j'ai conscience de ce qui arrive, pourtant je me demande...
- J'ai dit les mains en l'air !
La voix n'était déjà pas calme lors de son premier retentissement. À présent l'effroi s'empare de moi. Ce qui m'entoure est réel, je reconnais les lieux, tandis que mes yeux viennent de se fermer. La peur, sans doute.
- Je vais tirer !"

Mon avis :
Catherine est une mère célibataire de 35 ans à la carrière professionnelle satisfaisante, mais prenante. C'est pourquoi, la jeune femme a embauché Claire, la nounou de son fils William. Bien que solitaire, la vie de Catherine se déroule sans encombre avec sa routine bien établie métro-boulot-dodo et psychologue tous les mercredis. Un penchant pour l'alcool l'a poussée à consulter il y a des années de cela. Un lundi, Catherine se trouve dans une supérette alors qu'un braquage puis un meurtre sont commis. En quelques jours, son quotidien bascule, comme si un malheur n'arrivait jamais seul : le travail, sa vie personnelle et familiale, tout se complique... Comment terminera-t-elle la semaine ?

Nous ne connaissons le personnage principale, Catherine, que par ce qu'elle nous dit. En effet, cette histoire racontée à la première personne, nous situe directement dans la tête de Catherine. Nous sommes au cœur de ses pensées, de ses interrogations, de ses doutes... Nous nous sentons forcément proche d'elle, même si parfois, nous avons du mal à la comprendre. Il semblerait qu'elle-même ait du mal à avoir les idées claires. Son incapacité à retenir des morceaux de sa vie (passé ou présente) est inquiétante, surtout vis-à-vis de son fils dont elle a l'entière garde. Le père est absent depuis toujours, alors elle ne peut compter que sur elle, et sa nounou. Claire, une jeune fille dévouée, s'adapte au planning souvent surchargé de Catherine, pour le bien de William. Il n'est pas rare que le petit garçon reste des journées et des nuits chez sa nounou. Au-delà de son travail, Catherine se laisse souvent entraînée dans des soirées dont elle ne garde aucun souvenir. On s'interroge sur son rôle de mère, sa capacité à gérer cette responsabilité, même s'il ne fait aucun doute qu'elle aime profondément son fils. 

Catherine fera la connaissance de Julien, un homme qu'elle croise dans le métro le soir où elle est témoin du meurtre. Celui-ci l'aborde et lui laisse son numéro de téléphone. Dès le lendemain, ils se recroiseront et tisseront des liens que nous aurons du mal à identifier. Julien, comme Catherine, sont deux personnages pour lesquels nous aurons des sentiments ambivalents ; nous éprouverons tantôt de la sympathie, de la compassion, tantôt de la colère, du mépris. J'ai eu du mal à les apprécier et à les cerner totalement, mais j'ai aimé ressentir cette incertitude. 

Volontairement confus, puisqu'il est issue de l'esprit de Catherine, le récit est prenant. Dans un huis-clos, je me suis souvent sentie mal à l'aise avec la jeune femme, parfois avec Julien. J'ai eu des sensations étranges vis-à-vis des protagonistes. L'immersion dans les pensées de Catherine nous trouble mais nous happe dans cette folle semaine. Je me suis questionnée, j'ai fait des suppositions. Ma curiosité a été piquée : j'avais hâte d'arriver au dimanche pour connaitre le dénouement de ce roman psychologique. Je n'ai pas été déçue bien que j'avais une idée de ce qu'il se passait.
La plume de l'auteure est agréable, elle a su me plonger dans les méandres de Catherine avec brio.

Ma note : 4/5

Intéressé.e par ce livre ? Vous pouvez le trouver ici → https://amzn.to/2KFm4xc

Commentaires