"Signes" de Sylvie Bardet

Genre : Roman, Policier

Résumé :
Lise Stark, capitaine de police aux méthodes d'investigation atypiques, décide de quitter Paris après la mort de son mari. Elle s'installe avec sa fille dans un petit village breton en bord de mer. L'étrange message anonyme laissé dans un livre de la bibliothèque publique l'amène à enquêter sur le mystère des disparus de Rosemond : vingt ans plus tôt, une famille entière s'est volatilisée avec leur voiture sans laisser aucune trace. Son enquête officieuse sur cette affaire non résolue dérange. Les secrets, ainsi que les sombres natures des habitants vont se révéler au fil de son investigation, au point de faire basculer le village dans le crime et la délation.

Extrait :
"- Mon cher Tom, si vous le permettez, accordez-moi cette « humble » prétention, qui n'est rien d'autre qu'un fait : il se trouve que j'étais une excellente enquêtrice, mais une enquêtrice atypique. Outre les qualités de base qui sont nécessaires pour réussir dans ce métier difficile, j'avais un talent qui me différenciait de tout le monde, une « aide extérieure » qui m'a permis la résolution d'affaires très complexes, ou jamais élucidées.
- Quelle aide extérieure ?
- Les signes, mon cher Tom. Appelez cela comme vous voulez, Dieu, l'univers, l'instinct ou l'énergie, ils ont toujours mis sur ma route, depuis l'enfance, les directions à suivre et celles à éviter."

Mon avis :
En 2018, Lise vit dans un petit village de Bretagne avec sa fille Chloé. Veuve depuis deux ans, elle a délaissé son métier de policière pour se reconstruire. Elle travaille à mi-temps dans l'hôtel de son ami Hector. Son instinct d'enquêtrice n'est pourtant pas très loin : un cold case de 1998 va resurgir grâce à un message anonyme laissé dans un roman de la bibliothèque. La famille Corbel (Erwan, Violette et leurs deux enfants) ont disparu un jour du mois de mai : personne ne sait ce qu'ils sont devenus. Intriguée, Lise va mener des investigations pour éclaircir ce mystère… mais il semblerait que quelqu'un au village soit déterminé à garder le secret.

L'histoire se déroule comme dans un huis-clos, l'ambiance est tendue et inquiétante. Les personnes habitent là depuis des générations. Il y a les discrets et ceux qui colportent des informations ; mais aussi des personnes inspirant la méfiance, alors que d'autres se montrent avenants. C'est ainsi que nous faisons la connaissance des principaux protagonistes : Hector, le maire ; Sola, la voyante reclus dans une vieille église, William, le bel écrivain anglais ; Jean-Paul Romand, le père de Violette Corbel ; Sylvestre, marin retraité et veuf mélancolique ; le couple de boulangères Soizic et Angèle ; Loïc Corbel, le frère d'Erwan. J'ai trouvé les personnages bien travaillés, leurs personnalités sont uniques et chacun transmet des émotions palpables.

À peine Lise a-t-elle eu le temps de consulter les archives de l'affaire et de mener quelques interrogatoires, qu'un crime est commis ; puis un suicide survient… Lise constate que son enquête dérange et qu'elle a raison de croire qu'un (ou plusieurs) habitant(s) est (sont) impliqué(s) dans la disparition de la famille Corbel. Cependant, une multitude de pistes se présente devant elle : de la fameuse église, en passant par les relations amicales et amoureuses des Corbel, et d'autres actions perpétrées mais non condamnées… Lise ne sait plus où donner de la tête ! Beaucoup d'éléments sans lien concret entre eux, des questions mais pas de réponses. Une seule certitude : elle doit suivre les signes. En quelques semaines, elle va réaliser un travail titanesque et se montrer intrépide pour enfin répondre à une question : qu'est-il arrivé à la famille Corbel ?

Passionnante, l'affaire classée que Lise tente de résoudre est digne d'un épisode de la célèbre série Cold Case. Une famille entière a disparu, voiture comprise, un dimanche de mai 1998. On se prend très vite au jeu de l'enquête pour comprendre ce qu'il est advenu de cette famille : sont-ils vivants ou morts ? Captivé, on a très envie de connaitre le dénouement. Ce dernier a été à la hauteur de mes attentes. Dynamique, le récit est prenant et comporte des rebondissements qui nous tiennent en haleine.
Au-delà de l'intrigue, j'ai aimé la structure du roman : nous sommes en réalité en 2048. Lise reçoit un journaliste qui souhaite faire un papier sur la fameuse histoire des Corbel. Notre enquêtrice, alors retraitée, remonte en 2018 pour lui raconter. À plusieurs reprises, nous revenons en 2048 durant un chapitre, cela nous permet d'avoir quelques commentaires de la vieille Lise sur les événements de 2018, avec du recul. 
Ce roman est une belle découverte, j'ai apprécié la plume de Sylvie Bardet qui est agréable à lire.

Ma note : 4,5/5

Intéressé.e par ce livre ? Vous pouvez le trouver ici → https://amzn.to/2Pcg5TZ

Commentaires