"Georges, mon ami malgré moi" de Tanguy Prouvost

Genre : Roman, Témoignage, Drame

Résumé :
La vie semble sourire à Tanguy, jeune homme avide d'aventures et amateur de sport qui a grandi dans l'amour d'une famille unie. Jusqu'à ses 19 ans où l'inexplicable survient ! Il fait la rencontre de Georges, un petit monstre qui s'installe dans sa tête pour jouer avec ses jambes.
Pour retrouver sa liberté, Tanguy parcourt l'univers à la recherche de la planète qui l'en débarrassera. De découverte en découverte, il finit par accepter son compagnon devenu son ami malgré lui. « Lorsque Georges est venu en moi, je ne pensais plus jamais pouvoir m'aimer », se rappelle Tanguy.

Extrait :
"Nous sommes en octobre, journée classique, un samedi d'automne comme il avait pu en exister beaucoup ; football en famille sur le sable du Touquet. Certains arborent la tenue de leur club favori. On improvise des poteaux de buts à l'aide de chaussures ou de pulls... Un après-midi de vacances à la mer comme il y en avait eu de nombreux auparavant, une journée comme il pourrait y en avoir beaucoup d'autres encore. C'est dans ces conditions qu'il a décidé de m'apparaître : étrange, unique, mystérieux. Je ne l'avais jamais vu, il m'était jusque-là encore totalement inconnu. Lui par contre m'avait déjà repéré. C'est en moi qu'il voulait se dévoiler au monde. En moi qu'il voulait sortir de ce cocon et s'ouvrir au grand jour. Quand il s'est montré, j'en ai perdu l'équilibre et suis tombé sur le sable fin du Touquet. J'ai trébuché comme si une force extérieure m'attrapait les jambes, comme si j'avais bu un ou deux verres de trop. Je voyais double aussi."

Mon avis :
Juste avant ses 19 ans, Tanguy est frappé par un mal méconnu et difficilement identifiable qui réduit sa mobilité et ses sens. Afin de mieux l'accepter, il le nomme Georges. D'examens en traitements, les mois passent, puis les années. Parfois, il connait des moments presque normaux, et d'autres plus difficiles. Tanguy est déterminé à profiter au maximum de la vie.

J'ai fait la connaissance de Tanguy à l'aube de ses 19 ans, alors qu'une maladie surprenante s'empare de lui. Il fera rapidement le nécessaire pour se soigner : examens, hospitalisations, traitements,... Mais si Georges est affaibli, il n'est pourtant pas détruit. Tanguy doit donc revoir tous ses plans de vie : son avenir, ses projets... Il ne pourra plus jamais vivre normalement... même s'il vit toujours. Et cela, il en a conscience. J'ai senti à travers ses lignes une force et un optimisme grandissant. S'il a eu des baisses de moral, il n'en laisse rien paraitre. D'ailleurs, il tourne la réalité en une fiction qui lui permet de mieux affronter sa situation : il va sur la planète Zorg (hôpital) pour des séjours, par exemple. 

Tanguy est attachant et impressionnant. J'admire sa bonne humeur apparente et ses choix. Fort heureusement pour lui, il connait des périodes de répit, où Georges est endormi, tel un volcan en sommeil... mais parfois, le monstre se réveille et le rituel trop familier des soins reprend. J'ai aimé voir l'évolution de Tanguy et Georges au fur-et-à-mesure des années. Une décennie après avoir découvert son hôte, j'ai été contente de constater qu'il a pu construire un quotidien plutôt tranquille et chaleureux.

Tanguy livre un témoignage de son parcours atypique qu'il n'avait jamais imaginé. La maladie, puis les traitements... ensuite, la notion irritante d'handicap et l'adaptation dans la vie de tous les jours. Des actes simples deviennent des épreuves à surmonter avec la maladie... J'ai aimé lire le parcours pour parvenir à un équilibre précaire : ce que la société renvoie, les obstacles présents. J'ai ressenti de l'empathie et de la bienveillance à son égard. Le message de tolérance est bien passé. J'ai aussi apprécié la narration imagée de son histoire, cela la rend plus légère, voire amusante... L'auteur dédramatise en rédigeant de cette façon. Émouvante, la lecture était agréable et instructive.

Ma note : 4/5

Intéressé.e par ce livre ? Vous pouvez le trouver ici → Indigraphe

Commentaires