"Silent break" de Xavier Margaux

Genre : Roman, Suspense

Résumé :
Je m'appelle Sybille GEWIRR.
J'ai 42 ans.
Je viens d'avoir une accident de voiture. Je me rappelle avoir été alcoolique.
Je suis seule dans ma chambre d'hôpital.
Enfin, c'est ce que je croyais... jusqu'à ce soir...

Extrait :
"Alors que je m'installe confortablement avant de sombrer, je sens comme une résistance à la hauteur de mon genou gauche. Je lève le drap et constate que je ne peux le bouger.
« Erica. »
J'ai toujours la tête sous le drap. L'ombre d'une main se promène au-dessus, près de ma jambe. Des frissons parcourent mon corps de façon irraisonnée.
« Erica, aurais-tu peur ? »
Le ton se veut rassurant mais l'effet sur ma personne est inverse. 
[...] 
Je redresse lentement la tête.
Mes yeux arrivent à la limite du tissu blanc. Le chevet étant allumé, je distingue rapidement la silhouette que j'ai déjà aperçue à deux reprises. 
[...]
L'entité se tient debout face au lit. 
[...]
« Je ne m'appelle pas Erica. Vous ne me connaissez pas. Je vais fermer les yeux et vous aurez disparue. »
Quelques secondes s'écoulent. Aucun bruit. J'ouvre à nouveau les paupières.
Son visage est à quelques centimètres du mien. Je perçois une odeur indéfinissable. Je veux hurler mais suis complètement tétanisée."

Mon avis :
Après avoir combattu l'alcool, Sybille tente de reprendre une vie équilibrée et de renouer avec ses enfants. Un terrible accident survient. La femme se retrouve hospitalisée. Là-bas, de curieux événements surviennent. Comment distinguer la réalité de son imagination ? Que lui veut cette drôle de femme ? Qui est Erica ?

Durant le premier tiers de ce roman, j'ai fait la connaissance de Sybille alors qu'elle tente de se sortir de l'alcool. Elle a sombré suite à son divorce, s'est éloignée de ses enfants et n'assure plus à son travail. Elle se trouve à un point de non retour. Sybille s'est montrée courageuse durant les semaines de sevrage et j'ai été contente de la découvrir sous un jour nouveau. J'ai trouvé que cette partie était un tout petit peu trop longue. Le destin frappe Sybille et lui apporte une épreuve difficile avec un terrible accident de voiture. À son réveil, rassurée sur l'état de santé de ses passagers, elle doit tout mettre en œuvre pour aller mieux et reprendre le cours de sa nouvelle vie.

C'est alors que l'intrigue bascule dans une atmosphère paranormale : l'apparition d'une entité qui cherche une certaine Erica. Croyant à un mauvais rêve, Sybille ne peut constater que cela se reproduit régulièrement. Ses sens sont en alerte. Effrayée, elle tente de se résonner puis de comprendre. J'ai aimé suivre ses pistes, son cheminent, aller jusqu'à la vérité. Avec elle, je suis passée par toutes les émotions : peur, doute, colère... et j'ai traversé des moments très flous. J'ai senti qu'il se tramait quelque chose d'inquiétant. En allant au bout de ses recherches, Sybille ne risque-t-elle pas de perdre plus que ce qu'elle imaginait ? Après plusieurs rebondissements, j'ai découvert un dénouement émouvant et surprenant.

J'ai passé un bon moment en lisant ce livre. L'ambiance est assez sombre, voire angoissante : j'ai beaucoup aimé ces moments d'incertitude et d'ignorance. Originale, l'histoire comporte des zones d'ombres et des instants où je me suis sentie perdue, comme Sybille. C'est en effet elle qui raconte ce récit et je me suis totalement identifiée à elle. Sa situation étant atypique, j'ai tenté de trouver une explication : je n'étais pas très loin mais l'auteur a tout de même réussi à m'étonner. La structure du roman est originale : trois parties sans chapitre. Cependant, le texte est aéré et il y a des séparations régulières qui permettent de reprendre son souffle. Agréable à lire, la plume de Xavier Margaux est entrainante.

Ma note : 4/5

Intéressé.e par ce livre ? Vous pouvez le trouver ici → https://amzn.to/2PVGnNf

Commentaires