"Tout recommencer à zéro" de Ninon Amey

Genre : Roman, Romance, Drame

Résumé :
La vie d'Alicia bascule brusquement, le jour où son mari et sa fille sont victimes d'un accident de la route.
A la suite d'une trahison qui l'a ébranlé au plus profond de son être, Jérémie s'est juré qu'il ne se laisserait plus jamais briser le cœur par qui que ce soit.
Lorsque, lors d'un mariage, ces deux-là se croisent, il suffit d'un regard pour que la magie opère instantanément. Mais entre les peurs de l'un, la conscience de l'autre, et la famille qui s'en mêle… tout devient subitement plus compliqué. Pourront-ils réellement tout recommencer à zéro ?

Extrait :
"Faire son deuil ne se fait pas en quelques jours. J'ai besoin de temps. Et aussi qu'on me laisse tranquille. Je suis en droit de pleurer mon mari et ma fille aussi longtemps que je le souhaite. Même si personne ne comprend, même si ça dérange. Je ne sais plus où j'en suis. Je donnerais tout pour retourner en arrière. Que rien de tout cela ne soit jamais arrivé.
Pour tout recommencer à zéro."

Mon avis :
En 2012, Alicia connait la pire situation qu'il soit : son mari et sa fille ont un accident de la route. Aucun des deux ne survit. La voilà seule, face à une peine inimaginable. Ses parents la soutiennent durant les premières semaines, puis elle va devoir reprendre un semblant de vie. Elle réussi à faire illusion, mais les blessures sont très présentes. Quatre mois après le drame, elle doit se rendre au mariage de sa cousine Marjorie. Durant cette soirée, elle va rencontrer le beau Jérémie qui va lui rendre un peu de son sourire. Les deux trentenaires semblent s'entendre et s'attirer mutuellement. Malgré l'évidence, ils se refusent au bonheur à cause de leurs passés douloureux. 

Ce roman débute avec une première partie qui se déroule en 2012. On découvre Alicia en compagnie de son mari Julien, et de sa fille, Manon, âgée de 2 ans. Rapidement, les choses s'accélèrent. L'accident survient, plongeant Alicia dans une peine immense. On est complètement bouleversé par ces premières pages, très poignantes et atroces. On ose à peine imaginer la souffrance d'Alicia. Pourtant, malgré une narration à la première personne, j'ai eu l'impression qu'elle était parfois détachée. La colère, la détresse et l'angoisse de la jeune femme aurait pu transparaitre encore davantage; ses émotions aurait pu être encore plus ressenties.
Alors qu'elle va au mariage de sa cousine, elle est encore très fragile. De plus, elle est inquiète de se retrouver face à toute sa famille : voir des regards de pitié ou le bonheur des mariés. Toutefois, la soirée va se révéler moins difficile grâce à son voisin de table, Jérémie. C'est le seul qui ne connait pas son lourd passé. Il réussi à lui changer un peu les idées, elle se surprend même à le trouver attirant. Cet homme renferme lui aussi des blessures. Mystérieux, il semble attentionné et gentil. Les chapitres concernant Jérémie sont racontés à la troisième personne. J'ai préféré ce choix de narration qui aurait pu s'appliquer pour Alicia également.

En dehors d'Alicia et Jérémie, on découvre d'autres personnages, essentiellement la famille de la jeune femme. On a l'impression d'avoir affaire à un clan, avec comme leaders les tantes d'Alicia qui semblent avoir leur mot à dire pour tout concernant la vie des autres membres. Blessantes, elles s'immiscent dans les relations d'Alicia, son travail, lui ordonnant presque ses choix. J'ai trouvé la famille étouffante, surtout à cause de ces deux tantes toxiques et acerbes. Les parents d'Alicia n'osent pas les contredire, ce qui est agaçant. Plusieurs fois, on a envie de réagir en les envoyant tous balader. Heureusement, Alicia peut compte sur d'autres personnes : Anthony (son frère), Pauline (sa belle-sœur) et son oncle. Ils sont présents pour elle et bienveillants. 
La seconde partie du livre se passe en 2017. On retrouve les mêmes protagonistes quelques années plus tard : que sont-ils devenus ? Comment se sont passées ces cinq dernières années ? 

La lecture de ce livre est un plaisir, l'écriture est légère. Le dénouement final est sans surprise, mais satisfaisant. Je n'attendais pas de trouver du suspense, puisqu'il est essentiellement question de résilience. Le thème est abordé avec délicatesse dans cette histoire agréable à lire. La plume douce et le genre m'ont fait penser à Les gens heureux lisent et boivent du café d'Agnès Martin-Lugand. Cependant, même si le point de départ est similaire, Ninon Amey n'a pas la même approche et raconte une histoire différente et tout aussi jolie. 

Ma note : 4/5

Intéressé.e par ce livre ? Vous pouvez le trouver ici → https://amzn.to/2O76f6q

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire